Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Acteurs de la bio : ils témoignent...

Acteurs de la bio : ils témoignent...

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les Chambres d’agriculture de Normandie ont organisé une journée sur les filières bio qui fut l’occasion de faire le point avec des acteurs de l’aval : de l’achat à la distribution, on fait le point avec le directeur d’une grande surface.

Pascal LECORNU, Directeur du Super U de Saint Contest (14) témoigne.


Le magasin Super U de St Contest, en périphérie de Caen

Pascal LECORNU est Directeur du Super U de Saint Contest depuis 10 ans, il est attaché aux valeurs de son enseigne : respect de ses clients, de ses collaborateurs et de ses fournisseurs.

Le magasin, situé en périphérie de Caen, touche une clientèle de gourmets, d’environ 55 ans, qui achète plutôt des produits frais non transformés (les fruits et légumes y sont des produits d’appel). Dans ce magasin, l’AB représente 5,7 % du chiffre d’affaires (niveau national du groupe U, le bio, c’est 5,5 % du CA). Dans le top 100 des produits du magasin, on retrouve les œufs bio et les produits laitiers bio.

Le COVID a bouleversé les habitudes alimentaires… pendant 6 mois !

Les 6 mois de la période COVID ont fortement boosté l’achat de produits bio, bruts, stockables et cuisinables. Pendant cette période, un grand corner bio a été mis en place pour répondre à la demande des clients.

Dès que les restaurants ont réouvert, la situation est revenue à la période pré-covid pour les produits bio, transformés, bruts et les premiers prix : le corner bio a laissé place à un corner ‘’le meilleur du local’’, seule catégorie à progresser actuellement.

Principal frein au développement de la bio : l’image du prix

Il y a 3 ans, Pascal LECORNU pensait mettre tout le rayon fruits et légumes en bio car il y avait beaucoup d’engouement ‘‘ça allait renverser le mode de consommation ! Aujourd’hui, avec l’inflation, c’est le phénomène inverse. Le prix freine l’évolution de la consommation des produits bio’’. Quand les produits bio étaient uniquement dans le corner bio, les clients pensaient que c’était plus cher, sans même avoir comparé les prix…

La multiplicité des logos n’aide probablement pas non plus les consommateurs à choisir…

Soutenir la vente de produits bio par la promotion et la publicité

Les produits bio sont placés dans un corner ‘’santé’’ et éclatés, en parallèle, dans les rayons thématiques (double implantation), ce qui n’a pas eu l’impact positif escompté sur la vente.

Le magasin applique des promotions régulièrement sur des produits bio et chaque prospectus publicitaire met en avant au moins un produit bio. Si les volumes de produits bio vendus sont moins importants (- 15 à 20 % sur les fruits et légumes bio par rapport à la période COVID), le magasin n’a pas déréférencé de produits bio pour autant. Les fruits et légumes bio français sont privilégiés dans le magasin.

Et pour demain ?

"L’avenir passe par des produits bio hyper locaux (en jouant sur l’image de l'impact carbone, des produits de saison et des « produits à côté de chez vous »). Les producteurs pourraient probablement minorer leurs coûts en les vendant localement, pour permettre aux consommateurs de les acheter moins cher. Le prix doit être un compromis entre producteurs et consommateurs.’’

 

N’hésitez pas à vous rapprocher du magasin Super U de Saint Contest (14) si vous cherchez un débouché de proximité pour vos produits bio, ils sont preneurs !

 

> Contact : Super U Saint Contest - 02 31 73 00 77

 

Sur le même thème

publication

AGENDA

Le 28 août 2024

Bayeux

Foire de Lessay 2024

Du 06 septembre au 08 septembre 2024

Lessay