Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Agriculture biologique : en groupe, je progresse dans mes pratiques

Agriculture biologique : en groupe, je progresse dans mes pratiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’agriculture biologique n’a de cesse de se diversifier et s’enrichir au fil des années. Afin de progresser encore et toujours, certains agriculteurs normands évoluent ensemble, en groupe.

Depuis plus de 10 ans, les conversions à l’agriculture biologique en Normandie se sont multipliées faisant changer d’échelle ce marché qu’on qualifiait il y a quelques années encore de « niche ».

Aujourd’hui, on trouve autant de diversité de systèmes d’élevage ou de cultures en bio qu’en conventionnel. La technicité des pratiques s’accroît, la taille des exploitations bio augmente et les défis à relever pour les agriculteurs bio sont nombreux.

C’est pourquoi, ces agriculteurs prennent l’habitude de se retrouver avec d’autres producteurs bio pour sécuriser leur conversion ou simplement pour progresser ensemble.

Ils témoignent.

En groupe pour sécuriser ma conversion bio

Samuel HODEY est éleveur de vaches laitières à Sainteny (50). Lorsque Samuel a rejoint un groupe technique d’éleveurs bio en 2016, il était au début de sa conversion. Il se questionnait beaucoup autour de cette nouvelle façon de travailler et surtout sur la pérennité de son élevage. La conversion a été une période délicate et stressante pour Samuel : la production de lait a baissé de 650 000 l à 450 000 l, un lait payé au prix conventionnel pendant la conversion avec les aides surfaciques bio qui tardaient à arriver et des vaches qui avaient perdu de l’état. « Faire partie d’un groupe dont les autres membres étaient aussi en phase de conversion m’a permis de me rassurer », explique-t-il « et surtout de voir que je n’étais pas seul à passer par cette épreuve ».

Bernard et Emmanuel ROCH sont éleveurs de vaches laitières et céréaliers à Ste Beuve en Rivière (76). Ils ont démarré leur conversion bio en 2019 et adhèrent à deux groupes : un groupe cultures bio et un groupe élevage bio. Pour eux, en conversion et avec très peu d'expérience, « il est indispensable de connaitre certaines règles, et d'échanger avec d'autres qui ont plus d'expériences. On a besoin d'acquérir de nouvelles techniques en élevage ou cultures et de découvrir de nouvelles façons de produire pour de nouveaux débouchés à venir. »

Un appui technique spécifique

Les groupes sont l’occasion d’échanger, de visiter des exploitations, de suivre des formations, mais aussi de profiter d’une réassurance technique grâce aux expériences de chaque membre et à l’accompagnement d’un conseiller dédié.

Angélique FEUGERE, adhérente d’un groupe cultures bio dans l’Eure (27) valide cet appui technique.

« Cela nous rassure d’être bien accompagnés, et notamment sur l’administratif et le réglementaire », exprime-t-elle. « C’est appréciable, d’être conseillé par une personne consacrée à 100 % sur le bio.

Avec mon frère, nous sommes satisfaits du conseil technique et il faut souligner que ça nous fait aussi gagner du temps au bureau, car il y a des infos à ne pas louper ».

Groupe culture dans l'Eure

 

Même à distance, on garde le contact

2020 nous a tous montré qu’il était difficile de se réunir pour discuter et partager avec d’autres. C’est pourquoi, de nombreux collectifs utilisent aussi les réseaux sociaux pour rester en contact. Facebook ou Whatsapp sont devenus des outils très pratiques pour se poser des questions, pour envoyer des photos de ses réalisations et pour partager des infos et bons plans.

Depuis un peu plus d’un an, le groupe de Samuel communique aussi via un groupe Whatsapp. « Pour moi, c’est un vrai point fort de maintenir le lien même entre les réunions », précise-t-il. « Il y a de très bons échanges et surtout chacun est libre de s’exprimer, de poser des questions et parfois même au-delà des sujets habituels du groupe ».

 

Vous aussi, vous souhaitez nous rejoindre ?

 Si vous êtes éleveur laitier bioSi vous êtes céréalier bio
14Adélaïde LEROUGE, 06 82 98 66 39Jacques GIRARD, 06 74 09 25 98
27Mélanie DROUARD, 06 82 55 85 41Fabien JOUENNE, 06 33 62 97 53
Fabien LE NY, 06 81 90 51 59
50Cotentin :
Justine HEBERT, 06 40 49 21 60

Centre et Sud Manche :
Aurore DUQUESNE, 06 73 37 85 43

Sud Manche :
Valentin GARAULT, 06 07 78 46 02

61Magali DELAUNAY, 02 33 81 77 80Magali DELAUNAY, 02 33 81 77 80
76Camille LECUYER, 06 31 99 84 07Charlotte JOULIA, 06 70 75 90 86
Alexis VILLENEUVE, 06 07 19 51 02

 

 

Découvrir les groupes en vidéo