Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Après la pluie, le beau temps !

Après la pluie, le beau temps !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
ORCH

Avec les précipitations de ces dernières semaines, les croissances sont en augmentation sur la région Normandie.

 

Semaine 26

En moyenne, on passe de 32 kg MS/ha/j à 41 kg MS/ha/j. Attention cependant, car dans les secteurs, plus séchant, on constate dans le meilleur des cas les mêmes croissances que la semaine passée, voir une diminution.

Cette diminution peut aller de 6 à 38 kg MH/ha/j.  

 
N’hésitez pas à calculer vos jours d’avance pour ajuster la rations ou complémenter vos animaux à l’auge. Selon les systèmes, il est nécessaire d’avoir 12 à 15 jours d’avances en rations 100 % pâturage, ce qui est loin d’être le cas pour tous les élevages. N’hésitez pas à laisser du stock sur pied, surtout les prairies riches en légumineuses, pour avoir des prairies à pâturer en été. 

Soyer patient !

Même si la prairie reverdie, laissez-lui le temps de repartir et donc ne mettez pas les animaux tout de suite dessus. En effet, si vous avez géré les épis par de la fauche ou du pâturage, la plupart des espèces vont avoir des repousses feuillues de bonne qualité ! Seuls les RGH et RGI vont épiés de nouveau. 

Si les animaux mangent la première feuille, celle-ci ne va pas pouvoir alimenter la plante en énergie pour qu’elle pousse correctement et cela va pénaliser la croissance de l’herbe.  Continuer à affourager, le temps d’accumuler des jours d’avances sur votre parcellaire.  
Plus le couvert est haut, plus ça pousse vite ! Les parcelles avec le plus de croissances sont les parcelles qui sont déjà haute. Ne pâturer donc pas trop ras, pour laisser un couvert qui garde le sol frais et qui permet un meilleur redémarrage du pâturage. 

 


 

 

Témoignage

EARL du POIRIER - Laurent DEGUELLE - LE LOREUR (50)

65 VL sur 25 ha de pâturage

"Cette année, la surface de pâturage est passée de 17 ha à 24 ha, ce qui permet d’avoir une sécurité en temps de sécheresse. Le stock d’herbe disponible sur pied est d’environ 15 jours, avec une pâture de qualité mais faible en azote à cause de l’ensoleillement du printemps sec. Nous avons pu faire des stocks d’ensilage et d’enrubannage de bonne heure mais la faible repousse de fin mai nous a obligés à passer à un chargement de 30 ares/VL. La chaleur du printemps a permis au trèfle de repousser avant l’été et son implantation est confortée par les pluies de ces derniers jours.

Cette année, nous avons arrêté de distribuer de l’ensilage de maïs ; 2 kg/VL de maïs grain humide permettent de maintenir une bonne production, avec des taux et des animaux en bon état. Cela a permis également une bonne ingestion de la pâture.

La pluie permettra une bonne repousse de qualité  derrière les fauches et les pâtures sur les 3 semaines à venir."

 

Claire Douine, Chambres d’agriculture de Normandie