Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Catastrophe industrielle LUBRIZOL, quels impacts financiers pour l’agriculture ?

Catastrophe industrielle LUBRIZOL, quels impacts financiers pour l’agriculture ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Catastrophe industrielle LUBRIZOL, quels impacts financiers pour l’agriculture ?

L’incendie de l’usine chimique Lubrizol à Rouen le 26 septembre dernier a conduit à consigner des produits agricoles exposés aux fumées et aux suies durant 16 jours pour le lait et 20 jours pour les autres produits.

Ce sont plus de 4,5 millions d’euros qui seront nécessaires à l’indemnisation des exploitants agricoles de cette zone de 112 communes.

Ce chiffrage n’est pas encore complet. Il faudra y ajouter la baisse des ventes des producteurs hors zone, la perte d’exploitation des entreprises d’aval dont l’activité est réduite (laiteries, négoce de fruits et légumes, conditionnement d’œufs). Enfin, l’image des produits normands est marquée négativement par cet accident.

Après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen survenu dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019, 112 communes de Seine-Maritime ont été mises en surveillance environnementale et sanitaire par le préfet. Tous les produits agricoles potentiellement en contact avec les fumées et la suie ont été consignés. Le lait a été consigné jusqu’au 14 octobre, les autres productions concernées par l’arrêté ont été consignées 4 jours de plus (18 octobre).

Cette note a pour objectif  :

  • d’établir un premier chiffrage macroéconomique des compensations pour l’agriculture.
  • de tenter une première approche des conséquences sur l’image des produits agricoles seino-marins et plus largement de Normandie.
  • de décrire les dispositifs d’aides d’urgence qui ont été mis en place et les sources possibles d’indemnisation : FMSE, Région, Département de Seine-Maritime et la Société Lubrizol.

 

Lire la note "Catastrophe industrielle LUBRIZOL, quels impacts financiers pour l’agriculture ?"