Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > En juin, herbe fauchée ou herbe pâturée

En juin, herbe fauchée ou herbe pâturée

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Croissance de l'herbe

La température est douce, les pluies et orages des dernières semaines ont arrosées la Normandie de façon inégale entre 40 et 71 mm de cumul sur le mois de mai.

La croissance progresse pour arriver à 61 kg MS/ha/jour (52 de moyenne sur la semaine dernière) mais les fortes chaleurs pénalisent la reprise des prairies.

La période du deuxième cycle est délicate avec une herbe parfois épiée à faire rationner au fil ou à faucher. Les chantiers de fauche sont favorables avec la météo sèche des derniers jours. Il ne faut pas hésiter à bien faner son fourrage pour favoriser le séchage.

Pour le foin avec des associations prairies/légumineuses, favoriser le fanage tôt le matin ou tard le soir pour limiter les pertes de feuilles. De plus vérifier les réglages des faucheuses pour éviter les pertes sur les prairies riche en légumineuses à base de luzerne ou de trèfles ou l’incorporation de terre dans le fourrage.

En pâturage, il faut allonger la période de repousse des parcelles du circuit de pâturage pour s’adapter aux conditions estivales. Essayer de ne pas revenir trop vite sur les parcelles quittent à ajuster l’affouragement, sinon vous risquez de pénaliser le prochain cycle. Comptez un temps de retour de plus de

30 jours si les conditions séchantes s’intensifient et réduisez à 21 jours si les conditions de pousse sont favorables. Vérifiez vos stocks, les parcelles destinées à la fauche et évaluer vos besoins pour faire un bilan fourrager avant l’été et préparer la période estivale !

 

Chargement au pâturage> 15 ares/VL> 30 ares/VL> 45 ares/VL
Jours d'avances avec fourrage231368
Jours d'avances sans fourrage16941

 

Zone climatiqueHumiqueIntermédiaireSéchant
Croissance moyenne (KgMS/ha/j576850

 

Témoignage

Gilles HAMELET, EARL DU BOTEREL - Saint-Clair-d’Arcey (27)

Eleveur de vaches allaitantes, mon troupeau est composé de 76 vaches charolaises. Tous les vêlages se font en une seule période qui s’étend de fin janvier à fin mai.

Les mâles sont engraissés sur l’exploitation afin de les commercialiser en taurillon.

Cette année la mise à l’herbe a eu lieu le 20 avril. Autour de la ferme 7,5 Ha d’herbe sont divisés en 6 parcelles afin de pouvoir faire du pâturage tournant. Sur cette superficie 21 vaches et 20 veaux pâturent et ils restent 8 à 10 jours dans chaque paddock. Contrairement à l’année dernière, la pousse de l’herbe est au ralentie dû au manque d’eau sur le secteur.

Afin d’exploiter au mieux le stock d’herbe et limiter les refus j’ai divisé une parcelle en deux afin de faire avancer les vaches progressivement au fil.

 

Claire CARAES - Chambres d’agriculture de Normandie