Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Mutilations équidés : informations et recommandations

Mutilations équidés : informations et recommandations

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Mutilation sur les équidés

Les actes de mutilation portés sur le territoire national auprès des équidés inquiètent le monde équin. Comment assurer la protection de vos chevaux ?

 

0800 738 908

Début septembre, le gouvernement a lancé un numéro vert pour les propriétaires de chevaux, porté par l’IFCE. Ce numéro gratuit est accessible de 9h à 17h du lundi au vendredi.

 

 

Conseil des chevaux de Normandie

Le site du Conseil des chevaux de Normandie, recense les recommandations liés à la protection et la surveillance, vous informe sur les actions à mener lorsque vous découvrez un fait et/ou un individu(s) suspects, vous découvrez un animal mutilé.

Il vous indique les actions de prévention mises en place par la Gendarmerie dans votre département.

Opération tranquillité équidé dans l'Eure

Dans l'Eure, la gendarmerie a mis en place "l'opération tranquillité équidé".  Tout détenteur sur l'Eure et en limite de département peut renseigner ce document et le transmettre à la brigade à l'adresse mondeagricole-ggd27@remove-this.gendarmerie.interieur.gouv.fr afin de se faire connaître et renforcer l'efficacité de la surveillance sur le territoire, n'hésitez pas à transmettre l'information à d'autres détenteurs.

> Téléchargez le formulaire - 27 Opération tranquillité équidés

 

> En savoir +

 

Recommandations de la gendarmerie nationale

Les services techniques, juridiques et scientifiques centraux de la gendarmerie nationale enquêtent.

A titre de prévention, la direction de la gendarmerie a édité un flyer à destination des directeurs de centre équestres, particuliers propriétaires et autres structures en lien avec l'équitation.

Les brigades de gendarmerie locales ont reçu pour instruction d'aller au contact des directeurs de structures et particuliers pour expliquer les messages de prévention et l'attitude à adopter en cas de fait constaté.

Tout fait en rapport doit être porté sans délai à la connaissance de la brigade de gendarmerie locale ou en appelant le 17.