Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Ne pas se faire déborder par le pic de mai !

Ne pas se faire déborder par le pic de mai !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Observatoire de la Croissance de l'Herbe

Le passage pluvieux de la semaine dernière et les prévisions météo de la semaine à venir laissent penser que le pic de croissance annuel arrive !

Semaine 19

La pluie de la semaine dernière avec plus de 25 mm quasiment partout sur la région va relancer la pousse du printemps et les températures annoncées en hausse à la fin de la semaine vont amener au pic de croissance annuel.

La semaine dernière la croissance moyenne sur les sites mesurées est de 71 kg MS/ha/jour. Le stock d’herbe disponible et le nombre de jours d’avance augmentent dans tous les sites concernées. 

Ne pas se faire dépasser

L’important à cette saison est de bien maitriser sa vitesse de rotation, de ne pas se laisser déborder. Il faut débrayer les parcelles dont la hauteur d’herbe entrée est supérieure à 15 cm pour pouvoir atteindre une hauteur d’herbe sortie de parcelle de 5 cm.  Il est important de les faucher tôt pour qu’elles reviennent le plus tôt possible dans le circuit de pâturage. Dans l’idéal, il est conseillé de faucher des parcelles différentes à chaque cycle, cela facilitera la gestion des refus en début d’été. L’enjeu sera également de maîtriser le pâturage sur les parcelles qui épient.

Témoignage

Ferme expérimentale de Normandie - 4 mai 2020

La mise à l’herbe a eu lieu cette année le 19 mars à la Blanche Maison. Les hauteurs d’herbe étant importante à la mise à l’herbe, nous avons fait le choix de débrayer 7 paddocks sur les 25 disponibles (dont 3 semées à l’automne). Nous avons fauché ces 7 paddocks le 6 avril pour les ensiler le 8 avril. La stratégie est d’ensiler tôt à la fois pour récolter de la qualité mais également pour que les paddocks rentrent vite dans le cycle de pâturage. Et la qualité était au rendez-vous avec une matière sèche moyenne (sans conditionneuse ni fanage) entre 40 et 50 %, une MAT moyenne de 180 g/kg de MS, et des valeurs UFL moyennes de 1.01 (INRA 2007) et 1.09 (INRA 2018). En moyenne sur les 7 paddocks le rendement était de 1,8 TMS/ha.

Les 75 vaches laitières normandes reçoivent actuellement 6 kg de matière d’ensilage de maïs et 1.5 kg de tourteau de colza à l’auge, plus une complémentation individuelle à l’auge. Elles produisent en moyenne 24.6 kg de lait par vache. Dès la fin du silo de maïs hivernal, l’ensilage de maïs sera substituée par 3 kg de maïs épi. Le premier tour s’est ainsi terminé le 22 avril. Pour le deuxième tour, nous allons au vu de la pousse actuel devoir débrayer encore 6 à 8 paddocks. Dans l’idéal, nous choisissons des paddocks qui n’ont pas été fauchées au premier tour. Tous les paddocks ont reçu 30 à 50 unités d’azote afin de favoriser le démarrage de la pousse au printemps.

La ferme expérimentale dispose de 25 hectares de pâturage accessibles au vaches laitières. Cette année le réseau d’adductions d’eau ayant été refait à neuf, la disposition du parcellaire a également été revu. En effet, nous sommes passés de 19 paddocks à 25 paddocks en modifiant la répartition de certains paddocks pour éviter ceux en longueur mais plutôt privilégier les paddocks de forme carré.

> Retrouvez toutes les dernières actualités de la ferme

Lucie MORIN - Ferme expérimentale de Normandie

AGENDA

Du 01 octobre au 13 octobre 2020

Saint Langis lès Mortagne,  la Ferrière aux Étangs,  Sées

Commercialiser autrement en vente directe

Le 06 octobre 2020

Grandcamp Maisy