Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Préserver ses prairies

Préserver ses prairies

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Observatoire de la croissance de l'herbe

La croissance de l’herbe hebdomadaire s’établit cette semaine autour de 30kgMS/ha/j sur la région, soit 60 % de la moyenne de la dernière décennie. Les zones peu arrosées lors des orages commencent à accuser le coup.

Afin de préserver le potentiel de la prairie dans les semaines à venir, il est important de bien raisonner les hauteurs de sortie. En effet, une bonne partie de l’énergie, dont la prairie a besoin afin de repousser, se trouve dans la gaine. Il faut donc veiller à la garder intacte à tout moment, d’autant que c’est une ressource fourragère de piètre qualité.

Quand la pousse et le stock diminuent, il est essentiel de ne surtout pas raser les parcelles, mais plutôt d’augmenter la complémentation à l’auge, quitte à passer en ration d’hiver/parcelle parking.

 

Ainsi, dès le retour de la pluie les parcelles reviendront plus vite en production. Là aussi, il faut ménager la ressource, et attendre d’avoir une repousse significative pour envoyer les vaches.

Zone climatiqueHumideIntermédiaireSéchant
Croissance moyenne403417

 

Chargement au pâturage> 15 ares / VL> 30 ares / VL> 45 ares / VL
Jours d'avance avec fourrage22139
Jours d'avance sans fourrage888

 

Témoignage

Lycée Agricole Le Robillard Saint Pierre en Auge (14) - Christelle GRENOT, Enseignante

Un système tout herbe support d’un projet « herbomètre connecté »

Située dans le Pays d’Auge, l’exploitation du lycée, compte 70 VL normandes dont le lait est valorisé en AOP fromagères localement par la Fromagerie La Houssaye à Boissey.

Nous travaillons sur 2 périodes de vêlages pour des raisons pédagogiques mais également pour favoriser un approvisionnement d’automne permettant ainsi de répondre aux besoins des fêtes de fin d’année de notre fromagerie.

Les vaches disposent de 30 ha découpés en paddocks de 1 à 3 ha, pour avoir au printemps 30 ares/VL et en été 60 à 70 ares car nous sommes dans une zone séchante sur sols argileux.

Pour faire face à ce déficit les VL reçoivent une complémentation estivale à base d’orge et de maïs grain. L’hiver la ration comprend du foin de prairies permanentes, enrubannage de luzerne, betteraves et un concentré orge/maïs/tourteau de colza. Pour ce printemps, le suivi de l’Observatoire de l’herbe au Robillard a été assuré par l’équipe pédagogique dans le cadre du projet STABULAB où plusieurs classes travaillent depuis 2 ans pour mettre en place un herbomètre connecté open source.

Ce projet transversal permet de valoriser de nombreux thèmes : AOP, gestion et conduite des prairies, outils connectés professionnels, biodiversité des prairies, réchauffement climatique et stockage carbone, traitements de données des mesures herbomètre…

Quatre autres lycées publics, ont rejoint ce projet cette année. Pour en savoir plus sur ce projet et construire votre herbomètre connecté, rendez-vous sur le site https://sites.google.com/le-robillard.fr/stabulab

 

Edouard LAIGNEL - Littoral Normand