Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Sécheresse et été indien : bilan de la pousse de cette année

Sécheresse et été indien : bilan de la pousse de cette année

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
OCH

Cette année fût aux antipodes de la précédente. Un début de printemps idéal suivi de semaines très irrégulières pour arriver sur un été caniculaire et enfin un automne digne d’un « été indien ».

En effet, la saison est plutôt bien partie avec des températures et une pluviométrie propices à la pousse de l’herbe. Cependant les semaines qui ont suivi ont été très hétérogènes avec des moyennes de pousse de l’herbe allant du simple au double. Ces conditions ont rendu la gestion du pâturage plus complexe, avec un réel enjeu de la surveillance de ses prairies pour prendre les bonnes décisions.

La sécheresse s’est installée dès le mois de juillet avec des orages très localisés rendant les conditions de pousse très hétérogènes. Nombreux sont les éleveurs qui ont dû complémenter leurs animaux pendant cette période, voire les rentrer en bâtiment.

Heureusement, les conditions automnales ont été très favorables avec une grosse pluviométrie au mois de septembre suivi d’un mois d’octobre très doux. Actuellement, les animaux sont encore dehors chez de nombreux éleveurs avec une biomasse encore importante dans les parcelles. L’idéal est de faire pâturer assez ras avant l’hiver pour préparer le printemps. Attention au piétinement avec le retour des pluies d’automne, ainsi qu’au gel sévère qui favorise la météorisation et fragilise l’herbe qui peut alors être dégradée par le pâturage.

Les années qui se succèdent nous montrent bien que le climat change, et que nos repaires ne sont plus fiables. Cependant l’herbe reste l’aliment au meilleur rapport qualité prix, elle vaut le coup d’être exploitée. L’observation est donc notre meilleur outil. Il est également conseillé de faire des bonnes réserves de fourrages pour ne pas être handicapé par de mauvaises récoltes ou saisons de pâturage.

 

Alix PFAFF et Elodie BRASIL - Chambre d’agriculture de Normandie