Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Tourteau de soja : niveaux de prix historiques

Tourteau de soja : niveaux de prix historiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Le marché du tourteau de soja dans le contexte du coronavirus

Après une petite flambée en début du premier confinement, le prix du tourteau de soja a évolué cet été à un niveau proche de celui de l’an dernier : le prix international, en hausse depuis mai, a été contrebalancé par le renforcement de l’euro face au dollar, qui limite le coût pour les acheteurs européens.

 

Depuis août, les facteurs haussiers l’emportent, en particulier la forte demande chinoise : le prix du tourteau s’est envolé, il est désormais au plus haut depuis 4 ans.

 

 

Prix du Tourteau de soja

 

La hausse importante du prix du tourteau de soja fin mars s’expliquait par l’explosion des achats de précaution par les agriculteurs. Les difficultés logistiques en Amérique du Sud ont aussi joué un rôle. Cette flambée passagère a pris fin rapidement (avant même la fin du déconfinement).

Les cours du soja ont ensuite évolué à un niveau comparable à celui de l’an dernier. Depuis mai cette relative stabilité en euros était la résultante de deux tendances contraires : une hausse du prix international en dollars, expliquée par le retour aux achats de la Chine et les inquiétudes climatiques sur les grands bassins de production ; et l’appréciation rapide de l’euro face au dollar d’avril à août, qui tempérait la facture pour les européens.

Depuis août les facteurs haussiers l’emportent nettement : l’effet essentiel vient de Chine, où l’épidémie de Covid est terminée, qui reconstitue son cheptel porcin et importe en masse : sur les dix premiers mois de l’année, 18 % de plus qu’à la même période de 2019.
Côté monétaire, la parité euro-dollar est stable depuis 3 mois. De plus les disponibilités du Brésil, principal fournisseur de tourteau de soja de la France, sont réduites, et la récente révision en baisse de la production de soja US par l’USDA le 10 novembre 2020, a suscité une envolée des cours, qui commence néanmoins à plafonner cette semaine.

Le prix du tourteau de soja n’avait pas été aussi haut depuis 4 ans. Il entraîne dans son sillage à la hausse les autres tourteaux (colza, etc.). Les céréales connaissent aussi une hausse de prix. Tous les ingrédients de l’alimentation animale sont donc en forte hausse ce qui risquera de mettre en difficulté les éleveurs d’ici quelques semaines.

 

 

Service Économie, Veille & Prospective
Direction Innovation Recherche Développement

 

> Lire les autres marchés agricoles