Vous êtes ici : Accueil > Conseils & Formations > Environnement > Climat > Agroforesterie

Agroforesterie ou l’association des arbres et des cultures

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Depuis quelques décennies, l’arbre revient sur le devant de la scène au travers de nouvelles techniques, adaptées à l’agriculture du 21e siècle.

L’agroforesterie, de quoi parle-t-on ?

L’agroforesterie désigne l’association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle. L’agroforesterie est une alternative au boisement, permettant de maintenir un revenu courant sur la parcelle tout en capitalisant dans du bois. Les arbres font partie intégrante du système de cultures.

Nous connaissons tous les vergers de pommiers normands. Au sein de cette association traditionnelle à bénéfices réciproques, les arbres profitent des animaux pour l’entretien et l’apport de fumure. Les animaux bénéficient de l’ombrage apportés par les pommiers.

Pourquoi planter une parcelle agroforestière ?

La mise en place d’une parcelle agroforestière peut répondre à des finalités diverses et variées mais son objectif doit être clairement défini. Pourquoi je plante ? Pour produire du bois ou des fruits ? Pour limiter l’érosion ? Pour favoriser les cultures, la biodiversité ou stocker du carbone ? Que ce soit en réponse à des objectifs agro-environnementaux ou purement économiques, la mise en place d’un projet agroforestier doit être cohérente. En respectant un écartement entre lignes d’arbres au moins égale à la hauteur des arbres à l’âge adulte et en privilégiant un positionnement des lignes nord-sud, l’impact sur la culture est limité. La parcelle agroforestière peut produire 1.2 à 1.6 fois plus qu’un assolement agriculture-forêt.

Un micro-climat à l’échelle de la parcelle

Par l’implantation de lignes d’arbres au sein d’une parcelle, le climat « local » se trouve sensiblement modifié. La réduction du rayonnement solaire et de la vitesse du vent, combinée à l’hygrométrie permet de réduire la demande en eau des cultures intercalaires. Ce point est intéressant, à l’heure où les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents.

Etre agroforestier pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique

Comme pour les haies, l’introduction d’arbres dans une parcelle agricole se traduit par un stockage additionnel de carbone. Un peuplement agroforestier adulte de 100 arbres/ha peut ainsi permettre une fixation supplémentaire de carbone de l’ordre de 400 kg/ha/an !

Les bois issus de l’agroforesterie contribuent à réduire les importations de bois exotiques et donc à limiter la pression sur les forêts tropicales, poumon vert de la planète.

Aujourd’hui, les intérêts de l’agroforesterie ne sont plus à démontrer tant sur le plan économique qu’environnemental et notamment climatique. L’implantation d’une parcelle agroforestière est abordable financièrement étant donné la faible densité de plantation et les financements envisageables sur certains territoires.

Avec le soutien financier de

Publications

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

ACTUALITES

vendredi 13 septembre 2019

Retour d’expérience d'innovations testées à la Blanche Maison, pour l'élevage (lait, prairie, énergie, matériel)

jeudi 12 septembre 2019

Délocalisation des couverts végétaux déclarés en SIE, couvert non levé ?

Déposer une modification de déclaration PAC selon les besoins de préserver le paiement...

vendredi 06 septembre 2019

Dans le cadre de l'opération Innov'Action, les Chambres d'agriculture de Normandie vous invitent à découvrir ou à re-découvrir la production d'électricité...

jeudi 05 septembre 2019

Une carte interactive vous fait découvrir les pratiques agricoles testées quotidiennement sur les exploitations et sites expérimentaux de Normandie qui répondent aux...

mercredi 21 août 2019

Quels couverts selon l’usage et la zone géographique ? Vérifiez les règles à respecter pour gérer vos intercultures.

mercredi 07 août 2019

En zone vulnérable pour la directive nitrates, la couverture du sol après colza est obligatoire, même si la culture qui suit est un blé ou une autre culture d’hiver.

vendredi 21 juin 2019

Connaître les caractéristiques majeures de l’agriculture normande, filière par filière, de la production à la transformation.

mercredi 19 juin 2019

Vous avez l'âme d'un précurseur ?

Répondez avant le 1er juillet à l'appel à candidature et participez en tant que testeur de solutions alternatives.

mardi 04 juin 2019

Semaine 23 - La croissance est à son meilleur niveau, avec 77 kg de MS de moyenne régionale en cette toute fin de printemps. Profitons de cette période pour finir le...

lundi 17 décembre 2018

La liste des buses et des autres équipements homologués pour limiter la dérive de pulvérisation des produits phytosanitaires a été actualisée le 16 novembre 2018.

Agenda

Aucune actualité disponible.