Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Diversifier son activité > Vendre ses produits > Vente directe et coronavirus

Vente directe et coronavirus

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Vous avez un magasin de vente à la ferme, votre établissement fait par conséquent partie de ceux qui peuvent rester ouverts et continuer à recevoir du public .

Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 et arrêté complémentaire.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19 des mesures de confinement et de restriction des déplacements de la population ont été mises en œuvre.

La réouverture des marchés de plein vent est autorisée à partir du 11 mai. Cependant certaines préfectures ou mairies peuvent décider de les maintenir fermés ou définir de nouvelles organisations, renseignez-vous auprès de vos communes. 

Les Chambres d'agriculture de Normandie s'impliquent pour vous accompagner au mieux en ces temps difficiles. C'est pourquoi nous avons réalisé un questionnaire pour vous, producteurs fermiers, qui permet de recenser vos baisses de chiffres d'affaire significatives et vos stocks d'invendus. Si les invendus sont encore commercialisables, une case dédiée peut être cochée pour nous autoriser à diffuser vos coordonnées auprès d'acheteurs potentiels.

► Répondez au questionnaire - Recensement de l'offre en produits fermiers normands

Mesures temporaires pour favoriser l’activité des ateliers fermiers 

L’instruction technique DGAL/SDSSA/2020-222 du 3 avril 2020 précise des mesures temporaires prises pour favoriser l’adaptation des ateliers mettant sur le marché des denrées animales ou d’origine animale
Ces mesures concernent notamment les seuils appliqués aux ateliers en dérogation à l’agrément sanitaire, les établissements d’abattage non agrée ("tuerie"), la vente de lait cru et les attestations ATP. 

Les principales mesures sont décrites de manière simplifiée dans un document réalisé par le CERD (Centre d’Etude et de Recherche sur la Diversification).

Pour toute question, vous pouvez nous contacter.

Pour connaitre la réglementation sanitaire liée à la commercialisation de denrées alimentaires (températures de stockage, chaîne du froid, transport, cas particuliers, déclarations à la DDPP, dérogation et agrément CE) lisez le document des Chambres d’agriculture.

 

 

Afin d’éviter la propagation des virus tout en permettant le fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement alimentaire du pays, les précautions suivantes sont à respecter pour vous protéger et protéger les autres.

Objectif : limiter au maximum les risques de transmission du virus directement d’individu à individu ou indirectement via le matériel.

Lorsque les contacts avec le public sont brefs, les mesures "barrières", notamment celles ayant trait au lavage très régulier des mains, permettent de préserver la santé des salariés et celle de leur entourage.

► Vous pouvez utilement afficher à la vue du public l'affiche des gestes barrière.

► Retrouvez les informations du gouvernement : Site d’alerte sur le Covid-19.

Des gestes simples et systématiques

  • Se laver les mains très régulièrement (gel hydro-alcoolique en cas d’absence de point d’eau avec du savon).
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir.
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter.
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.

En cas de symptômes (toux, fièvre) me concernant ou concernant le personnel, qui font penser au Covid-19 : rester à domicile, éviter les contacts, appeler un médecin avant de se rendre au cabinet ou appeler le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.

Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.

    Sur le point de vente à la ferme ou magasin

    • Limiter impérativement le nombre de personnes dans les points de vente.
      A adapter à la surface de vente : ça peut n’être qu’1 ou 2 client(s) à la fois si le point de vente est petit.
      C’est à vous d’apprécier le nombre de clients présents simultanément (objectif : ne pas avoir de file d’attente au rayon traditionnel, en caisse...)
    • Organiser les files d’attente à l’intérieur (repères au sol pour marquer la distance d’éloignement de 1 mètre entre clients et avec le permanent à la caisse si absence de comptoir assurant cette séparation).
    • Organiser les files d’attente à l’extérieur avec un espacement impératif entre les personnes de 1 m minimum (une personne du point de vente doit pouvoir réguler les entrées et les sorties des clients).
    • Si le personnel alterne entre différentes tâches (caisse, mise en rayon, service), se nettoyer les mains entre chaque tâche (savon ou du gel hydroalcoolique) et notamment après chaque manipulation d’espèces.
    • Gestion des rayons traditionnels - Rappel : En service arrière, utiliser des pinces pour le service ou tout autre ustensile pour la manipulation des produits (autant de pinces ou ustensiles que de produits disponibles). Les gants sont possibles mais ils amènent à des pratiques à risque sur l’hygiène sanitaire: augmentation des contaminations croisées.
    • Gestion des paiements :
      • Quand c’est possible : privilégier le paiement en CB sans contact sans vous saisir de la CB du client.
      • Paiement par chèque à remplissage manuel : demandez aux clients d’utiliser leur propre stylo. Sinon, désinfecter le stylo mis à disposition après chaque usage (lingette désinfectante à large spectre donc avec action virucide. Exemple : alcool).
      • Pour protéger le personnel qui assure l’encaissement, il lui est conseillé de porter des gants. De même, le port du masque est possible pour le caissier mais il doit être changé régulièrement (quand il est humide). D’autres solutions sont possibles : paroi en plexiglas par exemple.
    • Gestion des espaces "enfants", lorsqu’ils existent, il est recommandé de fermer les accès à ces espaces. La désinfection des jouets, livres et autres accessoires mis à disposition représenterait une trop forte contrainte.
    • Gestion des paniers, chariots mis à disposition, balance en libre-service :
      • Inciter les clients à utiliser leurs propres sacs. Il est recommandé de ne plus mettre à disposition de paniers, chariots car ils nécessiteront d’être régulièrement désinfectés ce qui est difficile à mettre en place.
      • Nettoyage-désinfection des plateaux de balances et touches (en cas de libre-service avec pesée par le client (ex : rayon fruits et légumes)).
    • Nettoyage-désinfection régulier des poignées de portes

    Vous pouvez mettre à disposition des clients un récipient de gel hydroalcoolique en libre accès à l’entrée du magasin.

    De façon générale, il faut informer votre clientèle de la mise en place des mesures pour faciliter leur appropriation par les consommateurs. Prévoyez une affiche sur la porte d'entrée.

    ► Vous pouvez télécharger cette affiche à compléter/modifier pour l'adapter à votre point de vente.

    Informations sur des fournisseurs de masques.

      Sur le marché

      Pour protéger les consommateurs au mieux,  les producteurs et les salariés sur les marchés de plein vent, des mesures de prévention à mettre en place sur les marchés sont recommandées : 

      • Les stands de chaque vendeur sont espacés de 3 à 5 mètres.
      • Un traçage au sol ou une délimitation par d’autres moyens permet aux clients de respecter la distance d’1 mètre avec les autres clients et avec le vendeur.
      • Les clients ne se servent pas eux-mêmes, et ont interdiction de toucher les produits.
      • Des protections en plexiglas ou en film polyéthylène peuvent être installées pour protéger les denrées.
      • Le vendeur sert tous les produits à l’aide d’ustensiles dédiés.
      • Les vendeurs peuvent porter des gants, à renouveler très fréquemment, et des masques de protection (obligatoire pour ceux qui vendent des denrées alimentaires fraîches directement consommables : fruits, légumes…).
      • Les consommateurs sont invités à venir avec leur sacs et cabas pour faire leurs courses, mais à ne pas utiliser leurs propres contenants pour les produits en vrac.
      • Privilégier la présence de deux vendeurs pour distinguer les tâches de service et d’encaissement.
      • Si un seul vendeur : lavage des mains régulier (gel hydro alcoolique en cas d’absence de point d’eau avec du savon) entre chaque tâche et/ou client.
      • Les clients sont invités à privilégier les paiements par CB sans contact ou chèque (rempli avec leur stylo). Dans les autres cas, se désinfecter obligatoirement les mains après avoir manipulé de l’argent et désinfecter le clavier du terminal de paiement après chaque utilisation. 

      Gestion des livraisons

      • Lavage des mains ou solution hydro-alcoolique avant et après chaque livraison.
      • Autant que possible : respecter des distances de sécurité entre personnes au cours des opérations.
      • Pour plus d’informations, voir le Guide des précautions sanitaires à respecter dans le cadre de la livraison de repas à domicile.
      • Pensez aux livraisons groupées entre producteurs à proximité. De nombreuses initiatives ont déjà vu le jour, cela permet de proposer aux consommateurs un seul déplacement et une gamme plus large de produits.
      • La plateforme nationale La Charrette est un site qui permet la co-livraison de produits locaux.
      • Il existe aussi des plateformes pour aider au groupement de vos livraisons, renseignez-vous localement (www.paniersperches.fr dans le Perche (61) - Saloupière traiteur à Bretoncelles (61))

      Des solutions possibles pour les producteurs en Circuits Courts

      Développez vos ventes

      Appelez vos clients

      • Certaines GMS (Grandes et Moyennes Surfaces) proposent d’augmenter les volumes d’achat des producteurs en circuits courts. N’hésitez pas à téléphoner aux GMS avec lesquelles vous travaillez habituellement pour voir si elles peuvent vous acheter des volumes plus importants dans le cadre de la crise liée au covid-19. 
      • Des GMS comme Intermarché et Super U, ont fait part de leur volonté et possibilité de référencer de nouveaux producteurs. N’hésitez pas à les contacter sur votre secteur.
      • Vous pouvez également contacter les commerces de proximité pour leur proposer vos produits.
      • Auchan a aussi décidé d'apporter son soutien aux  producteurs agricoles français. Ce soutien se traduit notamment par la vente de fruits et légumes de saison 100 % Origine France. Pour renforcer ce soutien, Auchan a mis en place un système de référencement express pour les producteurs agricoles locaux
        Ainsi, en quelques heures, chaque magasin peut ouvrir ses linéaires aux productions locales qui en font la demande.
        Enfin, Auchan nous a communiqué sa capacité d'accueillir sur leurs parkings ou dans leurs magasins producteurs qui ne peuvent plus vendre leurs produits sur les marchés de plein air, à condition évidemment de respecter strictement les règles sanitaires en vigueur liées au COVID 19.    

       

      Pour plus d’informations sur ce sujet, contactez :

      14 : Hervé GASNIER - 06 38 95 77 10
      27 : Charlotte MARTINE - 06 82 55 83 40
      50 : Julianne ADAM - 06 70 25 85 38
      76 : Pauline VIER - 06 84 96 41 05

      • Vous pouvez également contacter les commerces de proximité pour leur proposer vos produits.

       

      Drive, livraison et bons de commande

      • Ces circuits de vente sont toujours autorisés à condition de respecter strictement toutes les mesures barrières. Pour mettre en place un drive à la ferme ou des livraisons, pensez à mettre en ligne et/ou à envoyer (réseaux sociaux, site Internet, mail, SMS) des bons de commande à vos clients. 
        Vous pouvez ainsi communiquer sur vos produits disponibles, et préparer les commandes en amont des livraisons/drives pour réduire le temps de contact avec vos clients.
        Pensez aussi à vous regrouper entre producteurs d’un même secteur pour ces livraisons/drives. Vous pouvez ainsi créer des bons de commande en commun afin de proposer une gamme plus large et permettre à vos clients de regrouper leurs achats.
        Les conseillers circuits courts de votre département peuvent vous aider  avec la création en ligne de bons de commande. N’hésitez pas à les contacter > contacts en bas de page.

      • Pour les producteurs de denrées animales ou d'origine animale, pour les nouveaux circuits de vente que vous mettez en place pendant cette période, veillez toujours à rester dans le cadre autorisé par votre statut sanitaire (remise directe, dérogation à l'agrément CE, ou agrément CE).

      • Pour la livraison, pensez aux règles à respecter pour la livraison à domicile et le transport.

      • Pour la mise en place d’une vente sur un lieu privé inhabituel (parking d'un commerce...) ou un lieu public, il faut impérativement une autorisation (mairie en lien avec la préfecture).

      Partenariats

      • Entre producteurs

      Si vous ne faites pas de vente directe à la ferme, rapprochez-vous des producteurs qui ont des points de vente, magasin à la ferme et/ou distributeurs automatiques à proximité de chez vous, qui pourraient étendre leurs gammes avec vos produits.

      Si votre seule solution est de mettre en place un point de vente temporaire sur votre ferme, assurez-vous de respecter les règles d’hygiène concernant la manipulation et le stockage des produits, vous pouvez contacter votre conseillère départementale circuits court pour plus d'informations.

      • L’association française des Maitres Restaurateurs (AFMR) a lancé une plateforme de commande en ligne de repas.

      Cette plateforme est disponible via une application dédiée MenuduJour et son site internet pour les entreprises et particuliers.

      Tous les producteurs souhaitant tester et se lancer avec eux dans le projet peuvent s’inscrire.

      • Lutte anti-gaspillage

      - Dans le contexte du Covid-19, SOLAAL peut vous aider, gratuitement, à trouver des débouchés à vos invendus et à assurer le service d’intermédiation avec les associations d’aide alimentaire.
      SOLAAL est une association reconnue d’intérêt général, créée en 2013 qui organise les dons entre agriculteurs et associations d’aide alimentaire.

      Ce service gratuit offre des produits frais aux personnes en situation de précarité alimentaire, dans une démarche qui contribue à la lutte contre le gaspillage alimentaire.
      Contactez l’association : dons@remove-this.solaal.org - 01 53 83 47 89.

      - Applications mobiles pour lutter contre le gaspillage et  proposer les invendus à prix réduit :

      - En Seine-Maritime, le Secours Populaire est intéressé pour récupérer vos produits qui peuvent être déposés dans différents lieux (Box Fermier au MIN de Rouen ou dans les différentes antennes de l’association : Rouen, Sotteville les Rouen, le Havre)
      Vous pouvez écrire à l’adresse suivante : contact@remove-this.spf76.org - 02 35 72 15 56 pour proposer vos dons.

      Report de fabrication des produits laitiers - IDELE

      L’Institut de l’élevage, en lien avec la FNEC/FNPL, a  formalisé un tableau récapitulatif par famille technologique de produits (lactique, PPNC, pâtes molles, produits frais) des différents moyens de report des fromages et des produits laitiers à destination des producteurs laitiers fermiers.

      "Pour les produits sous AOP, il convient de vérifier si ces moyens de report sont conformes au cahier des charges ou acceptés dans ces circonstances exceptionnelles. La mise en place de ces nouvelles pratiques conduit à réviser le PMS (analyse des dangers, plan d’autocontrôle, traçabilité) : de la souplesse pourrait être accordée.

      Il convient d’être vigilant sur certains points : matériel disponible, étapes clés pour maîtriser la qualité du produit. Nous vous invitons à prendre contact si possible avec vos interlocuteurs locaux pour avoir des informations complémentaires et vous faire accompagner."

      Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de l’IDELE.

      Pour booster votre communication

      • Pensez à vous faire recenser sur les sites existants pour les points de vente et produits locaux.

      14 : Entraide Calvados
      27 : C’est fait dans l’Eure
      50 : Ma vie dans la Manche
      61 : Application L’Orne dans ma Poche
      76 : Mon Panier76

      Si vous ne parvenez pas à vous faire référencer sur ces sites, contactez votre conseiller circuits-courts du département.

      Normandie : Une cartographie normande des lieux de vente de poissons, coquillages et crustacés a été mise en place par Normandie Fraicheur Mer.
      ► Vous pouvez indiquer un point de vente si besoin en contactant : lettre@nfm.f

      Et aussi : en solidarité dans cette situation de crise, la Région Normandie et l’association de la monnaie normande citoyenne, le RolloN, ont décidé de mettre à disposition une plateforme numérique entièrement gratuite pour faciliter les circuits courts en mettant en relation les producteurs, distributeurs et consommateurs locaux.
      Le fonctionnement est simple :
      Fruits et légumes, poissons et fruits de mer, viandes, produits laitiers… les distributeurs comme les Normands qui souhaitent s’approvisionner en produits locaux et de qualité pourront en quelques clics identifier des producteurs régionaux situés à proximité.

      En effet, la plateforme comprend deux entrées : 
      -> Je suis un particulier et je cherche des produits locaux.
      -> Je suis un fournisseur (grossistes, GMS) et je souhaite m’approvisionner en produit locaux.

      Les acheteurs potentiels pourront ensuite passer directement commande sur les canaux habituels des producteurs (chaque entreprise aura une fiche descriptive avec ses coordonnées)
      Les professionnels proposant des produits locaux à la vente (agriculteurs, pêcheurs…) pourront se faire référencer sur la carte en créant un compte. Nous vous encourageons à vous faire recenser dès que possible. L’outil sera relayé au grand public dès le 8 avril.
      La plateforme est gratuite. Elle n’est pas affiliée directement au Rollon et n’oblige donc à aucune transaction en ligne.
      Rendez-vous dès maintenant à l’adresse suivante : https://normandie-rollon.fr/

      Pour toute information, contactez :
      Guillaume LEBON - 02 31 06 79 18
      Chargé de mission circuits courts, filières de proximité et restauration scolaire
      Direction de l’Agriculture et des Ressources Marines - Région Normandie (site de Caen)

      • Pensez à communiquer sur vos réseaux sociaux et sites internet

      Relayez notamment les informations sur vos points vente et les jours/horaires d’ouverture, partagez des recettes avec vos produits et faites passer le message aux consommateurs : " N’oubliez pas de consommer frais, local et de saison pendant cette période ! "

      • Pour les adhérents du réseau Bienvenue à la ferme

      Votre réseau se mobilise : relations presse au niveau national, communication sur Facebook… Vous pouvez relayer et partager leurs publications. N’hésitez pas à demander à vos conseillers Bienvenue à la ferme de mettre en ligne un bon de commande à télécharger sur votre page individuelle du site Normandie à la ferme, cela peut faire gagner du temps aux clients dans vos points de vente.

      Plateforme Entraide CCI

      La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Normandie a monté une plateforme d'entraide, CCI Entraide, dans le cadre de la crise Covid-19.
      Certaines annonces publiées peuvent notamment permettre aux producteurs locaux de trouver d'autres solutions de distribution.

      ► Vous pouvez aussi déposer une annonce.

      Proposer des formulaires de commande en ligne

      La Chambre d’agriculture de Normandie peut vous accompagner pour créer des formulaires de commande en ligne via l’outil Google Forms.

      Il suffit de disposer d’un compte Google pour l’utiliser. 

      Pour la diffusion du formulaire, vous pourrez utiliser votre site Internet, les réseaux sociaux ou encore l’envoi de mails.  

      Les bons de commande en ligne vous permettent de regrouper vos commandes via un seul canal, et d’avoir une lecture plus simple de vos futures livraisons/drives.

      Pour avoir plus d’informations et vous faire accompagner :

      14 - Hervé GASNIER - 06 38 95 77 10
      27 - Marie Louise LARA - 06 73 07 40 93
      50 - Anne MANACH - 06 30 08 56 09
      61 - Anaïs ROHEE - 06 76 24 79 36
      76 - Pauline VIER - 06 84 96 41 05

      Agritourisme

      Depuis le début des mesures inédites pour lutter contre le COVID-19, le secteur de l’agritourisme est particulièrement touché.

      Après ces évènements, il est évident que les français auront besoin de sortir, de s’évader. Ils auront besoin d’être rassurés et sécurisés. La nature est un cadre rassurant. Ces angles de communication seront utilisés de tous.  Les fermes  proposant de l’accueil, le sont par nature. Alors, préparez la saison en ce sens. Identifiez vos valeurs et ensemble présentons les !


      ► Pour plus d’informations sur l’ordonnance du gouvernement pour limiter les effets économiques de cette crise pour le secteur du tourisme et sur le fond de solidarité nationale.

      ► Retrouvez les dernières actualités concernant l'agritourisme.

      Soutien aux entreprises

      L’activité de votre entreprise est impactée par le Coronavirus.

      Quelles sont les mesures de soutien et les contacts utiles pour vous accompagner ?

      https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/Coronavirus-MINEFI-10032020.pdf

      Quelles mesures prendre lorsqu’on a des salariés ?

      https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/coronavirus-questions-reponses-pour-les-entreprises-et-les-salaries

      A la recherche de main d’œuvre ?

      Si vous êtes à la recherche de main d’œuvre saisonnière (travaux de printemps, récolte,  semis…) vous pouvez l’indiquer sur le site Des bras pour ton assiette.

      Cette plateforme a été mise en place Pôle Emploi et l’ANEFA pour faire suite aux besoins de main d’œuvre dans le cadre de la crise du covid-19.

      Miimosa : plateforme et prêt à court terme

      La plateforme Alimentation citoyenne, impulsée par Miimosa (financement participatif dédiée à l’agriculture et à l’alimentation) permet de mettre en lien producteurs et citoyens.

      La plateforme réunit deux objectifs :

      • Se référencer pour la vente de ses produits.
      • Proposer une mission si vous recherchez de la main d’œuvre.


      S'incrire

       

      Miimosa a aussi mis en place une offre de prêt court terme. Ceci vous permet de bénéficier d’un apport de trésorerie pouvant aller jusqu’à 30 000 €.

      Pour plus d’informations

      Formations et événements

      En raison des récentes mesures de lutte contre la propagation du coronavirus prises par le Gouvernement le samedi 14 mars 2020, tous les évènements sont annulés / reportés jusqu’à nouvel ordre. Nous vous tiendrons informés.

      En savoir plus