Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Préserver l'environnement > Haies > Implanter une haie

Implanter une haie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une fois le type de haie et les essences choisis, il est temps de penser à la plantation. Celle-ci doit avoir lieu en fin d’automne ou en hiver pour assurer une bonne reprise des plants.

Ce travail de réflexion est la clé de voûte de la réussite et d’une vie harmonieuse avec ses haies.

La préparation de la terre

 

Il est important de préparer la bande sur laquelle vous allez planter les jeunes plants. Cela va permettre d’améliorer la structure, d’aérer le sol et de favoriser l’enracinement des sujets.

un labour est réalisé suivi d’une préparation de sol grâce à un outil animé.

un sous solage, pour des sols compactés en profondeur, peut être pratiqué avant le labour.

Si possible, la préparation doit être effectuée en fin d’été pour des plantations en fin d’automne et en hiver.

Sur prairie, le travail du sol n’est pas obligatoire sur toute la bande, s’il n’y a pas de problème de compaction. Les plants peuvent être mis en terre dans un trou individuel. Il faudra alors veiller à ce que les plants ne soient pas concurrencés par l’herbe en protégeant le pied de la haie par du bois déchiqueté ou de la paille sur au minimum 10 cm d’épaisseur.

La mise en terre des plants

Les plantations peuvent s’effectuer de novembre à mars. Il est conseillé d’utiliser des plants à racines nues de 1 à 3 ans pour faciliter la reprise. S’ils ne sont pas plantés rapidement, les plants doivent être mis en jauge sous de la terre humide et à l’abri du vent pour éviter le dessèchement des racines.

Pour la mise en terre, commencez par creuser un trou de 30 cm de largeur sur 30 cm de profondeur au minimum. Idéalement, le jeune plant doit être trempé dans un mélange de terre, de bouses de vaches et d’eau, puis installé dans le trou avec le collet au niveau du sol. Le trou est alors rempli de terre tassée. Un arrosage est conseillé si le sol est sec lors de la plantation

La protection du pied de la haie

Pour limiter la concurrence avec les adventices, il est conseillé d’utiliser une protection au pied de la haie. Un paillage va également servir à maintenir un sol frais lors des périodes sèches et favoriser le développement des plants.

Cette protection peut prendre différentes formes :

  • Les paillages « biomasse agricole ou forestière » comme le bois déchiqueté ou les anas de lins : protection efficace dans le temps avec une couche de 10 à 15 cm sur la largeur de la plantation (à recharger si besoin),
  • Les bâches biodégradables (feutre ou plastique) : protection efficace mais coûteuse,
  • Les bâches plastiques ou tissées : protection très efficace mais non biodégradable et limitant l’infiltration au pied de la haie (donc à éviter).

La protection des plants

 

Si la haie est sujette à des attaques de gibier (lapin, chevreuil…), il est conseillé de mettre des protections autour des plants, surtout pour les futurs arbres de hauts-jets. Les protections correspondent généralement à des manchons en filet ou grillagés. Il existe plusieurs tailles. Celle-ci doit être adaptée à la hauteur des plants et à la grandeur du gibier susceptible de venir manger le plant.

Pour les arbustes, la protection n’est pas toujours nécessaire. Il est parfois moins couteux de remplacer un plant manquant que de lui affecter une protection au départ.

L’écartement des plants

 

Lors de la plantation, la distance entre chaque plant doit être de 50 cm à 1 m. Sur une même ligne, les arbres de hauts-jets doivent être espacés de 5 à 6 m et les arbres en cépées de 2 à 5 m. Pour densifier la haie, il est possible de réaliser la plantation sur 2 lignes en quinconce avec 1 plant tous les 50 cm soit 4 plants au mètre. La haie se fermera ainsi plus rapidement. Ce type de plantation est généralement utilisé dans la lutte contre l’érosion.

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



NOTRE OFFRE

Préserver la biodiversité et les paysages

Valoriser les espaces naturels

Diagnostic biodiversité, accompagnements de projets de plantations (haies, parcelles agroforestières),...

Je découvre

NOS RÉFÉRENCES

Ils nous font confiance