Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Agriculture biologique > Programme Reine Mathilde > Associations céréales-protéagineux en grains

Associations céréales-protéagineux en grains

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Quels mélanges pour un concentré équilibré ?

L’association triticale + pois fourrager est répandue en Normandie mais présente l’inconvénient d’être versante et peu dotée en protéines. Ces travaux mettent en lumière des associations plus performantes.

Objectifs des essais

Repérer les associations :

  • qui permettent une récolte riche en protéagineux
  • qui limitent les risques de verse
  • qui présentent une maturité conjointe à la récolte

8 années de tests


Associations

Les résultats complets

À retenir

  • Les rendements sont bons et réguliers mais la proportion des espèces est très variable à la récolte.
  • Le pois est faiblement contributeur à la construction d’un mélange riche en protéines. Féverole, vesce et lupin sont mieux pourvus en protéines.
  • L’association triticale + féverole est recommandable car elle présente une hauteur et une maturité conjointes, ne verse pas et la féverole en abondance contribue à la bonne valeur en MAT du mélange.
  • L’épeautre et l’avoine sont des tuteurs fragiles mais présentent l’avantage d’être peu acidogènes.

Récolter des mélanges riches en protéines !

Choisir mon association selon mon objectif

Les leviers favorisant les protéagineux

  • Un semis précoce c’est-à-dire à partir du 15 octobre
  • Une densité renforcée au semis jusqu’à 70-80 % de la dose en pur (dans les essais, les densités étaient de 60 %)
  • Un faible reliquat azoté (RSH < 50 uN) et pas de fertilisation azotée
  • Associer 2 variétés de protéagineux choisies pour leur complémentarité de résistance aux maladies
  • Enterrer la féverole en profondeur dans les zones où il y a risque de gel (< - 9°C)

Densité de semis à 60 - 60

« 60 – 60 » signifie que la céréale a été semée à 60 % de sa densité en culture pure et le protéagineux également, à l’exception des protéagineux volubiles comme la vesce et le pois fourrager plafonnés à 20 grains/m².

Ce dosage à 120 % fait suite au constat d’un peuplement sortie hiver faible avec un dosage 50 - 50. Deux conséquences à cela : des protéagineux peu présents à la récolte, un risque de salissement accru.

Lorsque nous avons observé un peuplement sortie hiver faible, les rendements finaux ont toujours été bons. Il faut faire confiance aux capacités de récupération des associations !

Gérer les risques

RisquesRemèdes
Pigeons, lièvres, blaireaux, sangliers…
(à la levée comme avant la récolte)
Effaroucheur, clôtures électrifiées
Gel sur féveroleSemer en profondeur
Perte des graines lors de la moissonBien régler la moissonneuse batteuse
Repousse de vesce dans la culture suivanteSemer l’association avec vesce avant une prairie

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



NOS CONSEILS & FORMATIONS

Conversion à la Bio

Vous souhaitez passer à l'agriculture bio ?

Nous établissons un diagnostic et une étude technico-économique de votre projet.

Je découvre

FORMATIONS

Je cultive les associations céréales et protéagineux adaptées à mes objectifs.

Je mets en œuvre le désherbage mécanique dans mon exploitation en AB, ou pour réduire les IFT de façon conséquente.

Je découvre des exploitations herbagères bretonnes atypiques et économes

NOUVEAU - Je fais le point sur la création et la conduite de mon atelier de porcs biologiques.