Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Cultures > Fertilisation > Synthèse des reliquats azotés > Synthèse des reliquats azotés de la Manche

Synthèse des reliquats azotés de la Manche

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Synthèse 2020 des reliquats d’azote sortie hiver pour la Manche

Les reliquats d’azote sortie hiver 2020 sont nettement plus faibles qu’en 2019 à cause des pluies abondantes de l’automne-hiver. Le niveau de surface est légèrement plus riche que les niveaux profonds, car la minéralisation de la matière organique en surface a perduré durant l’hiver avec les températures douces.

Les valeurs 2020 proviennent de 2 748 parcelles des départements 14-50-61 analysées au 28 février. Elles sont regroupées dans 3 zones selon la pluviométrie entre le 1er octobre 2019 et le 31 janvier 2020. La Manche, très arrosée sur tout son territoire, est concernée uniquement par la pluviométrie la plus élevée : plus de 450 mm (carte au verso).

Le reliquat d’azote sert à calculer vos doses d’azote sur grandes cultures, pour le plan prévisionnel de fumure azotée qui doit être établi en zone vulnérable avant le 1er avril. Cette année, les reliquats issus d’une synthèse doivent être utilisés pour toutes les parcelles non analysées (arrêté référentiel azote normand du 1er août 2019). Les reliquats de la synthèse peuvent aussi être utilisés pour les parcelles dont l’analyse de reliquat donne une valeur de NH4 supérieure à 20 kg N/ha, considérée alors comme suspecte.

Reliquat d’azote utilisable en unités N par ha

Au 28/02/2020

Dans le tableau ci-dessous figurent les valeurs médianes des reliquats azotés par type de culture/précédent et profondeur de sol. Les situations de culture/précédent n’ayant pas suffisamment d’analyses ne sont pas indiquées, utilisez pour ces cas la médiane générale de la zone.

Nos remerciements au LANO et aux agriculteurs ayant participé aux mesures.

Pluviométrie du 1er octobre 2019 au 31 janvier 2020 dans la Manche
Source : Météo France et Arvalis Institut du Végétal

9 mars 2020 - Isabelle DIOMARD - Chambres d’agriculture Normandie