Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Cultures > Le chanvre en Normandie > Acteurs du chanvre en Normandie

Acteurs du chanvre en Normandie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Du producteur aux transformateurs, les acteurs de la filière chanvre en Normandie sont nombreux et diversifiés (feutres, peintures, composites plastiques, cosmétiques, alimentation…).

Le chanvre en Normandie : du papier à la plasturgie, un peu d’histoire

Le chanvre est présent en Normandie depuis les années 70.
Jusqu’à la création du groupement des producteurs de l’Eure et départements limitrophes en 1977, 95 producteurs normands étaient adhérents du groupement de producteurs de l’Eure et Loir.

La paille de chanvre était achetée par les papeteries De Mauduit à Quimperlé. En 1978, on comptait ainsi 1 000 ha de chanvre sur la région. 

La production de chanvre malgré ses intérêts agronomiques a diminuée dans la région faute de transformation locale.
La papeterie Mauduit s’approvisionnait directement en fibre de chanvre dans l’Aube, plutôt qu’en paille.
Les achats par la papeterie ont cessé en 2005. Il a donc fallu trouver de nouvelles perspectives.

A partir de 2007, des travaux sur le mode de récolte ensilé, préalablement pensé pour un débouché en tant que combustible, ont été menés par un groupe d'agriculteurs eurois et les Chambres d’agriculture de Normandie.
Les travaux ont conduit à trouver un nouveau partenaire en plasturgie, la société Barrain. Son objectif : incorporer du chanvre dans des composites plastiques.

Depuis 2008, le chanvre est ainsi valorisé dans la Manche chez Agrochanvre.

Si seule la paille était récoltée auparavant, la récolte du chènevis s’est développée à partir de 2010.
Associer valorisation de la graine et valorisation de la paille permet une plus grande attractivité économique de la culture, notamment en agriculture biologique où le chènevis est quasi exclusivement valorisé en alimentation humaine.
Certains producteurs en production biologique font d’ailleurs le choix de ne récolter que le chènevis.

Les producteurs normands

Concomitamment à la création d’agrochanvre, une nouvelle organisation des producteurs s’est mise en place : l’association des producteurs de la Manche et départements limitrophes

Les rôles de l’association sont :

  • La gestion des surfaces mises en culture,
  • L'accompagnement technique (suivi cultural, organisation récolte, suivi expérimentation, formation…),
  • L'appui administratif (réglementation, PAC…),
  • La représentation des producteurs (Agrochanvre, interprofession, collectivités, syndicats eau…),
  • Le groupement d'achats (semences, matériel analyse, sisal…).

De 2013 à 2021, 56 producteurs de Normandie et des départements voisins produisent en moyenne chaque année du chanvre sur une surface de près de 9 hectares chacun.

Ce sont ainsi 150 exploitants qui ont cultivé du chanvre pour Agrochanvre sur cette période.

Sur les 500 hectares travaillés annuellement en moyenne, 55 % sont cultivés en Normandie, avec une part croissante ces dernières années (63% en 2021).

Source : Association des producteurs de chanvre de la Manche et départements limitrophes

 

Quelques producteurs proposent la vente des produits du chanvre, transformés sur leur exploitation, par Agrochanvre (fibre, chènevotte), ou via des partenaires (huile, graines décortiquées, farines, chocolats et biscuits …).

Agrochanvre, acteur principal de la production de chanvre en Normandie

Initiée par Christophe Barrain, l’unité de défibrage Agrochanvre a été reprise en 2011 par un collectif d’agriculteurs et d’artisans, réunis dans la société “Chanvre développement”. Elle compte 53 sociétaires et 12 salariés.

Agrochanvre est l’opérateur majeur de la filière chanvre en Normandie.

La société transforme 2500 T de paille par an (objectif 3500T pour 2021) et collecte également le chènevis.

Les débouchés :

  • La fibre : papeterie 70% (dont 50% en bio), construction (15%), plasturgie (15%),
  • La chènevotte : paillage animal (55%), paillage végétal (23%), construction (22%),
  • Le chènevis : 78% alimentaire (graine entière, décortiquée, farine, huile), 17% oisellerie et appât de pêche, 9% hygiène,
  • La poussière : compost, méthanisation.

En 2022, le chanvre issu de l’agriculture biologique représentera 75% du chanvre traité soit 600 ha sur un total de 800ha.

Agrochanvre est aujourd'hui reconnu comme un acteur majeur du chènevis alimentaire issu de l'AB.

 

Normandie Arômes : huile essentielle de chanvre

En Normandie, le chanvre est également cultivé et transformé par 3 agriculteurs, associés de la SARL Normandie Arômes. Les sommités fleuries de 30 à 40 ha sont ensilées et distillées pour produire de l’huile essentielle à destination de l’industrie agro-alimentaire (boisson, confiserie, compléments alimentaires).

 

La filière chanvre textile

Créée en 2013, en Seine-Maritime, à l’initiative des producteurs et des transformateurs de lin bio et de chanvre, LCBio conduit un programme de Recherche & Développement sur la production de chanvre textile.

Il s’agit de créer une filière chanvre textile, de l'agriculteur au fabricant de vêtements, en s’appuyant sur le modèle du lin.

Les entreprises de teillages présentes dans le bassin linier sont en capacité de défibrer efficacement les tiges de chanvre à la double condition de fournir aux teillages des tiges de chanvre conditionnées en tiges parallèles de 1 mètre de long et rouies comme le lin.

La difficulté principale est de trouver une solution mécanique pour :

  • paralléliser au champ les tiges de chanvre pour un rouissage homogène,
  • couper les tiges en longueurs de 1 mètre.

Les arracheuses à lin ne conviennent pas. Elles ne sont pas adaptées à la hauteur du chanvre (environ 2 mètres). Pourtant, dès lors que cette opération est réalisée, l’utilisation des équipements liniers conventionnels est rendue possible (retourneuse, enrouleuse, teilleuse).

Le projet est au stade de l’expérimentation : connaissance des variétés répondant aux besoins de la filière textile, surfaces d’essais au champ, mise au point de matériel de récolte (un prototype de faucheuse/paralléliseuse a réalisé des essais concluant en 2021) et suivi des essais de teillage, filature, tissage, tricotage sur le chanvre récolté en essais. 

65 ha ont été récoltés avec succès par la Coopérative linière du nord de caen en août – septembre 2022 se qui montre que les débuts sont prometteurs.

► En savoir + sur le site Lin et chanvre bio 

 

Les acteurs du chanvre construction en Normandie

Les acteurs du chanvre construction en Normandie sont référencés sur le site de l’ARPE (Association Régionale de Promotion de l’Ecoconstruction).

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

► Chambres d’agriculture de Normandie

Isabelle GHESTEM - 07 60 90 98 05
isabelle.ghestem@remove-this.normandie.chambagri.fr

 

► Association Régionale pour la Promotion de l’Ecoconstruction

François GLAIZOT - 06 75 62 87 94
francois.glaizot@remove-this.arpe-normandie.com