Vous êtes ici : Accueil > Innovation > Nos projets innovants > ERADAL

ERADAL

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Utilisation Efficiente des Ressources Alimentaires en production laitière pour produire des Denrées ALimentaires pour l’homme

Concurrence entre alimentation animale et alimentation humaine : où en sont les ruminants ?

L'enjeu est d'évaluer objectivement la contribution des élevages laitiers (bovins, caprins, ovins) à la production alimentaire pour l’homme :
 

"la finalité de l’élevage, c’est de nourrir l’homme sans détourner les ressources nécessaire à l’alimentation humaine."
 

Les productions animales seront socialement acceptables demain si :

  • elles sont peu en compétition avec l’alimentation humaine,
  • vertueuses sur le plan environnemental,
  • rémunératrices pour les éleveurs,
  • légitimes dans l’occupation des territoires.

L’enjeu  est donc de caractériser les différents systèmes laitiers et d’étudier les leviers techniques permettant d’améliorer l’efficience.

Résultats attendus

Calculer l’Efficience Protéique Nette des systèmes de production : EPN

EPN = protéines animales consommables par l’homme produites par l’élevage / protéines végétales consommables par l’homme et consommées par l’élevage

EPN > 1 : l’élevage est producteur net de protéines consommables par l’homme

EPN < 1 : l’élevage est consommateur net de protéines consommables par l’homme.

Création de supports variés à destination des éleveurs et de l’enseignement.

Travail à faire sur la qualité de la protéine animale produite et étude sur la compétition dans l’utilisation des surfaces.

Résultats obtenus

Trois quarts des élevages bovins lait français affichent une EPN supérieure à 1, donc sont producteurs nets de protéines.

Une vache consomme 530 g de protéines végétales consommables par l’homme pour produire 1 kg de protéines animales (lait + viande) consommables par l’homme - EPN = 1,88

89 % des protéines ingérées par les bovins laitiers ne sont pas consommables par l’homme

Exemples : l’herbe 100 % non consommable par l’homme, l’ensilage de maïs 90 % non consommable par l’homme, le blé 34 % non consommable par l’homme …

L’efficience protéique nette s’accroit quand la part d’herbe augmente dans le système fourrager.

Contacts

  • Responsable du projet

    Benoît ROUILLE, Institut de l’Elevage
    02 99 14 86 31

     
  • Interlocuteur Normandie

    Viviane SIMONIN, Chambres d'agriculture de Normandie
    02 33 06 47 30

Chiffres clés

Période : Octobre 2017 à juin 2021

Territoire :  Production laitière filières bovine, ovine et caprine France

Objectif : Vers une utilisation plus efficiente des ressources alimentaires

Budget : 495 662 €


Projet financé par le CasDar
En partenariat avec
  • Institut de l’Elevage
  • Chambres d’agriculture Normandie
  • Ferme expérimentale de la Blanche Maison (50)
  • Chambre régionale d’agriculture de Bretagne
  • Ferme expérimentale de Trévarez (29)
  • Chambre d’agriculture de l’Indre
  • EPL/station expérimentale caprine de Pradel (07)
  • Lycée agricole de Saint-Affrique (12)
  • INRA UE FERLUS (86)
  • Agrocampus Ouest
  • Prestataire : Lycée agricole de St Lô Thère (50)