Vous êtes ici : Accueil > Agriculture & Normandie > Lait en Normandie > La Normandie laitière en chiffres

La Normandie laitière en chiffres

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

3 ans après la fin des quotas, retrouvez les principaux indicateurs de suivi de la filière au niveau des élevages (production, effectif, taille, revenu), ainsi que sur les laiteries présentes en Normandie et les produits laitiers qu'elles fabriquent.

Le lait représente 35 % de la production agricole en Normandie en 2017. C’est le premier produit agricole régional. Avec 25 % des salariés de l’industrie agro-alimentaire, l’industrie laitière est aussi le premier pôle d’emplois de ce secteur.

Les données de l’Identification bovine de 2007 à 2016 permettent de faire le point sur les migrations intra-régionales de l’activité laitière et sur l’évolution de la taille des troupeaux.

Le lait se localise majoritairement dans l’Ouest de la Normandie et cette polarité tend à se renforcer, en particulier au carrefour des trois départements 50, 61 et 14, où la taille moyenne des troupeaux augmente également très vite.

Les cheptels de plus de 100 têtes totalisent maintenant le tiers des vaches laitières.

La Normandie laitière 1 an après la fin des quotas

  • La crise laitière en Europe
    La baisse des prix est généralisée en Europe. Elle est la conséquence d’une épreuve de force entre bassins laitiers européens, malgré un export en croissance sur le marché mondial. Pendant ce temps les Ministres européens de l’Agriculture sont trop divisés pour agir.
  • La crise laitière en Normandie
    De 2010 à 2015, le nombre des élevages laitiers de Normandie ont continué à diminuer, tandis que les troupeaux s’agrandissaient, en simplifiant les systèmes de production. Malgré ces évolutions structurelles rapides, les revenus sont restés médiocres, et les élevages subissent de plein fouet la chute des prix.  Les laiteries coopératives normandes ont poursuivi leur stratégie de développement des volumes, à la différence des industriels privés. Éleveurs et laiteries privées ont pour la plupart signé un contrat écrit. 18 Organisations de Producteurs ont vu le jour, mais la construction de relations plus étroites avec les laiteries est entravée par la chute du prix du lait.
  • Retour sur la prospective de 2012
    Le réexamen de la prospective réalisée en 2012 par le Pôle Économie & Prospective montre que les scénarios envisagés à l’époque recouvrent bien le champ des possibles tel qu’il se dessine. La pertinence de l’existence d’un scénario pessimiste, qui était contesté à l’origine, se vérifie chaque jour un peu plus.
  • Réflexion stratégique au CIRLAIT
    Le Pôle Économie & Prospective a participé à l’élaboration d’un plan d’action de la filière lait, soutenu par la Région Basse-Normandie Conseil Régional. Les résultats ont été présentés le 23 juin 2016.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Philippe LEGRAIN

Conseiller économie et prospective

Tél : 02 33 06 49 65

Agenda

Du 20 mai au 06 juin 2019

Du 22 mai au 29 mai 2019