Le camembert en Normandie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le Camembert et la Normandie : une longue histoire !

État des lieux des fabrications et des marchés des camemberts

La Normandie fabrique 82 % des camemberts français. La plupart sont pasteurisés, dans les laiteries de 3 groupes laitiers. Le Camembert de Normandie d’Appellation d’Origine est produit par le lait de 480 élevages, et transformé dans 11 ateliers, principalement situés dans le Pays d’auge.

Le Camembert en Normandie, états des lieux des fabrications et des marchés

 

Appellation d’origine Camembert de Normandie, le projet 2021

Le 21 février dernier, l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO) a communiqué l’accord de principe d’un groupe de travail sur la refonte des règles régissant le « Camembert de Normandie ». Le compromis porte sur la renonciation des fabricants du camembert pasteurisé à utiliser la mention « camembert fabriqué en Normandie » contre une évolution du cahier des charges intégrant la pasteurisation et la création d’une mention distinctive pour le fromage au lait cru et moulé à la louche. Cet accord de principe doit encore être précisé, mais il clôt une querelle qui date de plus de 30 ans et ouvre une nouvelle ère pour la production de Camembert en Normandie.

Présentation de la future AOP à partir de 2021

 

Estimation de la capacité de production selon les critères de l’AOP camembert

Sur une production laitière totale de 3,7 milliards de litres, la production des troupeaux constitués d’au moins 30 % de Normandes est estimée à 1,1 milliard de litres, dont 600 millions de litres pour les livraisons destinées, au moins pour partie, à la fabrication du camembert. Si la très grande majorité des élevages concernés dispose d’une surface en herbe par vache supérieure à 33 ares, la part de maïs pourrait être un facteur limitant. En effet, le quart des détenteurs de troupeaux « normandisés » disposent d’une surface en maïs au-delà du seuil 1 ha pour 2 ha d’herbe, ils représentent 35 % de la production des troupeaux mixtes.

Présentation de la future AOP à partir de 2021

Vaches de race normande : état des lieux et projection

Sur une production laitière totale de 3,7 milliards de litres, la production des troupeaux constitués d’au moins 30 % de Normandes est estimée à 1,1 milliard de litres, dont 600 millions de litres pour les livraisons destinées, au moins pour partie, à la fabrication du camembert. Si la très grande majorité des élevages concernés dispose d’une surface en herbe par vache supérieure à 33 ares, la part de maïs pourrait être un facteur limitant. En effet, le quart des détenteurs de troupeaux « normandisés » disposent d’une surface en maïs au-delà du seuil 1 ha pour 2 ha d’herbe, ils représentent 35 % de la production des troupeaux mixtes.

Point sur la race normande dans la région et sur les élevages intégrables

Offre de services

Besoin d'un exposé, d'une étude d’impact, d’une expertise de politique agricole

Un accompagnement sur mesure par des experts indépendants

En savoir +