Vous êtes ici : Accueil > Territoire > L'agriculture en Normandie > Agri'scopie, chiffres clés > Agriculture et agroalimentaire > Fourrages et filières végétales

Fourrages et filières végétales en Normandie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les prairies et fourrages

La Normandie est verte : en 2019, elle compte 893 000 hectares de prairies, ce qui représente 43 % de la surface agricole, soit presque le même pourcentage que pour la France entière (44 %).

C’est une proportion plus élevée que dans les régions voisines de Bretagne (39 %) ou Hauts de France (17 %). Cette part élevée confère à la Normandie son identité paysagère caractéristique.

La plupart de ces prairies sont permanentes, c’est-à-dire qu’elles ne sont jamais labourées et ne rentrent pas dans une rotation des cultures : les prairies permanentes occupent 39 % de la surface agricole.

En Normandie, les prairies sont souvent entourées de haies : on en compte 142 000 kilomètres, soit 46 mètres linéaires par hectare; davantage dans la partie Ouest de la région (source IGN - 2018).

> Tout le panorama sur les prairies et fourrages en Normandie

Quel panorama pour 2022 ?

L’équipe de rédaction souhaite évaluer le Panorama pour le faire évoluer.

Faites-nous part de vos attentes en quelques questions.

Merci

Je donne mon avis

Les grandes cultures

La Normandie est une terre d’élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. 60 % de la Surface Agricole Utile (SAU) des exploitations agricoles normandes leur sont consacrés, ce qui représente 1,25 million ha, dont 641 000 hectares pour les céréales en 2019.

Trois zones sont plus spécialement orientées vers les grandes cultures : la Plaine de Caen-Falaise- Argentan, le Pays de Caux en Seine-Maritime, les plateaux du Neubourg et d’Evreux dans l’Eure.

> Tout le panorama sur les grandes cultures en Normandie
 

Le lin

Le lin est cultivé depuis plusieurs siècles à travers le monde. Réintroduit dans la région au XXe siècle par des agriculteurs des Flandres, le lin normand est surtout cultivé en Seine-Maritime, dans l’Eure et dans le Calvados. La culture s’est également développée dans une moindre mesure dans l’Orne, essentiellement dans le prolongement de la plaine de Caen.

La Normandie représente 63 % de la production française de lin textile. La région a fourni, en 2019, 527 900 tonnes sur 73 315 ha.

> Tout le panorama sur le lin en Normandie
 

La filière cidricole

Réalisé à partir de pommes spécifiques, le cidre offre, comme le vin, une déclinaison de saveurs liée au terroir et aux assemblages des variétés de pommes.
Les pommes utilisées pour la fabrication du cidre sont spécifiques et se distinguent des variétés de pommes de table par leur richesse en polyphénols (tanins). Il existe des centaines de variétés de pommes à cidre dans le monde.

En France, une douzaine de variétés représente 70 % des plantations récoltées. Chaque pommier basse-tige peut produire entre 30 et 80 kg de pommes à cidre. Le choix de la variété des pommes dépend du producteur. On note cependant certaines dominances dans les régions françaises.

> Tout le panorama sur la filière cidricole en Normandie
 

Les légumes, entre terre et mer

En 2019, la Normandie a produit 7 800 hectares de légumes (soit 0,4% de la surface agricole régionale).
Le chiffre des ventes de légumes s’élève à 93 millions d’euros en 2019 et représente 2 % des ventes de produits agricoles de la région.

Environ 700 exploitations normandes produisent des légumes en 2020. Les 2/3 de la production normande et la moitié des exploitations productrices de légumes se situent dans la Manche.

> Tout le panorama sur les légumes en Normandie
 

L'horticulture ornementale

La filière française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage génère 170 000 emplois. Plus de 53 000 entreprises spécialisées dans la production, l’utilisation ou la vente de végétaux constituent le tissu économique de ce marché, qui génère un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros.

Environ 2,7 milliards d’euros de végétaux sont vendus chaque année aux particuliers ; les autres activités du secteur du végétal sont réalisées par les entreprises de commercialisation (de gros et de détail) et les entreprises du paysage et les paysagistes concepteurs (11,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

> Tout le panorama sur l'horticulture ornementale en Normandie

La forêt et la filière bois

La Normandie est l’une des régions françaises les plus faiblement boisées : 516 320 hectares de forêts publiques et privées (feuillus, résineux et mixtes) et de peupleraies en plein (y compris haies et alignements d’arbres), soit 17 % du territoire régional (contre 31 % en moyenne métropolitaine).

Cependant, ce taux de boisement est très variable d’un département normand à l’autre puisqu’il varie de 12 % dans la Manche à 22 % dans l’Eure, département le plus boisé de Normandie.

> Tout le panorama sur la forêt et la filière bois en Normandie

Les petites filières

A côté des grandes filières traditionnelles de l’agriculture normande, d’autres petites filières agricoles, parfois qualifiées de «filières de diversification», ont vu le jour.. Fruits (framboises,groseilles, cassis et myrtilles, pommes et poires à couteau), fruits à noyau, fruits à coque, plantes aromatiques, médicinales et à parfum

> Tout le panorama sur les fruits, plantes aromatiques, médicinales et à parfum en Normandie



Ailleurs sur le web

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.