Vous êtes ici : Accueil > Pratique > Les prairies temporaires de fauche à l’honneur

Les prairies temporaires de fauche à l’honneur

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

10 idées à retenir de 10 ans d’essais en agriculture biologique.

La ferme vitrine Reine Mathilde implantée sur l’exploitation du GAEC Guilbert à Tracy Bocage (14) accueille depuis presque 10 ans des essais sur les prairies temporaires de fauche.

 

Le 14 novembre dernier, une vingtaine de participants sont venus à la porte ouverte Reine Mathilde qui était l’occasion de délivrer les principaux messages de ces 10 ans d’essais et d’échanger sur 4 parcelles du GAEC.

Les 10 idées à retenir

  1. Associer les espèces, mais aussi les variétés, permet d’optimiser la productivité des prairies.
  2. Vérifier la saisonnalité des mélanges multi-espèces pour pouvoir implanter des mélanges à tendance « 4 saisons », « printanier » ou « estivaux » pour répondre au mieux à ses besoins.
  3. Echelonner l’âge des prairies (ne pas tout semer la même année) car sur certaines exploitations, comme sur le GAEC Guilbert, les légumineuses apparaissent seulement en 2e année.
  4. Certaines espèces comme le plantain, la chicorée et les légumineuses (luzernes, trèfles) résistent mieux et poussent même en conditions sèches.
  5. La chicorée, très souvent utilisée pour le pâturage, semble également adaptée à l’ensilage ou à l’enrubannage. Sa richesse en tanin permet au bovin de lutter contre le parasitisme. La chicorée fait partie de la famille des composées et fait son cycle sur 2 ans. Elle dure généralement 2-3 ans, mais peut se ressemer si on la laisse fleurir.
  6. Le semis de prairies sous couvert d’une association pois protéagineux + féverole (ensilage ou enrubannage) permet de limiter le salissement de la jeune prairie, et favorise son démarrage.
  7. Plus la chicorée est implantée dans des sols pauvres, plus elle est riche en MAT.
  8. Le plantain lancéolé se sème entre 1,5 et 8 kg/ha, il n’est pas « rasé » par les vaches lors du pâturage et dure 3 à 4 ans.
  9. L’association trèfle incarnat + trèfle d’Alexandrie + ray grass implantée en interculture (avec maïs) permet de faire 2 à 3 coupes.
  10. Il est préférable de semer une luzerne de nuit (et surtout d’éviter de la semer en plein soleil), sur une terre non hydromorphe (même avec un pH de 6) et de l’inoculer soi-même si la parcelle n’a pas été en luzerne depuis plus de 7 ans.

Restez connecté, abonnez vous

 

Agenda

Du 06 décembre 2019 au 06 juin 2020