Vous êtes ici : Accueil > A proximité > Actualités locales > Stockage et épandage des effluents organiques

Stockage et épandage des effluents organiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Aides à investissements possibles à partir du 10 juin 2024 pour réduire les émissions d'azote dans l'air.

FranceAgriMer a ouvert le 10 juin le guichet pour déposer les demandes d’aides à l’achat de matériels et installations limitant les fuites d’azote dans l’air et favorisant une meilleure valorisation des effluents organiques (enveloppe de 19,2 M €).

  • Les équipements pour une meilleure étanchéité du stockage d’effluents liquides visent un abattement de 60 à 100 % des émissions de NH3 au stockage et des émissions de N2O par redéposition de cet ammoniac volatilisé (cobénéfices : réduction des nuisances olfactives, évitement de la dilution des effluents par les eaux de pluie).
    Parmi les couvertures d’ouvrages, la priorité sera donnée à celles permettant la récupération du biogaz produit et sa valorisation énergétique à la ferme (intérêt pour réduire les gaz à effet de serre et contribuer à la souveraineté énergétique des exploitations).
     
  • Les matériels d’épandage moins émissifs en comparaison d’équipements de type « buse palette » : rampes à pendillards à tuyaux, à patins ou sabots, rampes à injecteurs et enfouisseurs. La priorité sera donnée aux deux derniers, pour leur efficacité plus grande (abattement de 70 à 90 % des émissions de NH3 et des émissions de N2O par redéposition, contre 30 à 60 % pour les pendillards)

 

Taux d'aides : 40% ;

> Entre 10 000 et 150 000 € éligibles (200 000 € pour les CUMA, les coopératives de type 1 et 2 et les OP reconnues)


> Appel à projet ouvert depuis le 10/06/2024, jusqu'au 31/12/2024 ou épuisement du budget.


> Notice détaillée et téléprocédure sur site web FranceAgriMer