Vous êtes ici : Accueil > Les Chambres > Nous connaître > Bilan d'activités

Bilan d'activités 2021

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Chambres d'agriculture de Normandie

Au service des agricultures en Normandie

Une année 2021 marquée par un contexte contrebalancé

Contexte sanitaire encore compliqué, nouvelle programmation de la PAC 2023-2027, enjeux autour du carbone, de l’eau et du changement climatique, sans oublier Egalim2, ZNT, CSP…

Une année 2021 qui se finit sur un bilan très chargé mais positif. Entre sécheresses et inondations qui ont posé bien des problèmes à l’agriculture, la flambée des cours et des coûts est venue s’inviter au programme.

Il a également fallu cette année encore faire montre d’engagement et d’implication afin d’accompagner au mieux les agriculteurs normands. Le groupe des Chambres d’agriculture de Normandie a su mobiliser toutes ses compétences, non seulement pour gérer les imprévus mais aussi pour continuer de dispenser un conseil de qualité au quotidien dans le cadre d’un accompagnement sur le long terme. Nous avons été partie prenante dans l’anticipation au travers de l’analyse et de la projection des impacts de la nouvelle programmation de la PAC.

Notre objectif continuera d’être au côté des agriculteurs afin de leur permettre de bénéficier des aides en lien avec leur système. La création d’une calculette PAC pour estimer ces dernières est proposée à tous.

Couvrir et participer aux enjeux à court terme et à long terme fait partie intégrante des missions confiées à notre structure consulaire. C’est ainsi que les exploitations agricoles et les collectivités pourront compter sur la détermination des Chambres pour appréhender avec efficacité et expertise les transitions agroécologiques qui s’articulent autour des enjeux de l’eau (Varenne de l’eau et du changement climatique) et du Carbone (préfiguration de l’association pour paiement de service environnementaux) pour n’en citer que deux.

La Chambre régionale d’agriculture de Normandie est devenue employeur unique depuis le 1er janvier 2021 avec l’hébergement en son sein de l’ensemble des activités des Chambres départementales en dehors des missions consulaires. C’est grâce à l’articulation des instances départementales et régionales que les Chambres peuvent garantir la plus grande proximité aux professionnels en leur offrant à la fois un panel de missions de services publics mais également une offre de formations et de services du plus haut niveau. La fin de l’année 2021 a été marquée par le lancement de la nouvelle offre technique et économique (Tech’Eco) qui propose aux agriculteurs un conseil en groupe, individualisé ou en ligne pour les accompagner dans la transformation et le développement de leur système d’exploitation.

Le choix des Chambres a également été de s’organiser afin de dispenser le conseil stratégique phytosanitaire (CSP) dans le cadre de la loi sur la séparation du conseil et de la vente des produits phytosanitaires. Il est essentiel de voir les agriculteurs se mobiliser au plus tôt afin de ne pas subir l’engorgement de calendrier prévu fin 2023.

En dernier lieu, le Contrat d’objectif et de Performance a été signé entre le Ministère de l’agriculture et l’APCA : ce contrat nous apporte une visibilité budgétaire, en contrepartie d’engagements forts certes, permettant aux Chambres d’inscrire leur action dans un moyen terme plus serein.

Année de défis et de transition, 2022 demandera la pleine mobilisation de notre réseau.

Les Président(e)s des Chambres d’agriculture de Normandie

À TÉLÉCHARGER

Dans le Calvados

Au service des agricultures du Calvados

2021, l’année des reprises : économique et épidémique.

Après un ralentissement forcé par les confinements, l’activité mondiale redémarre fort. L’absence de visibilité caractérise le moment. Le cocktail variabilité des cours agricoles, flambée des prix de matières premières (engrais, carburant, énergie…) est explosif. Face à cette instabilité, la Chambre d’agriculture joue pleinement son rôle de relais d’informations, d’alerte et d’éclairage auprès des chefs d’entreprise, que sont les exploitants. L’accompagnement stratégique est l’un des maîtres mots de cette année 2021 : prise de position sur les marchés à terme, couverture des achats, contractualisation…

S’informer, décider, s’adapter, se couvrir. Les agriculteurs déploient une agilité incroyable pour faire face aux aléas climatiques, économiques et sanitaires. Malheureusement cette année aura encore été marquée par une recrudescence des foyers de tuberculose bovine, avec 7 foyers déclarés et presque 2 000 animaux abattus. Mobilisée sans relâche en étroite relation avec le Groupement de Défense Sanitaire et la DDPP*, la Chambre d’agriculture s’est engagée pour une prophylaxie optimisée, au juste prix. Trois réunions publiques se sont tenues en 2021, permettant la mobilisation, la vigilance et la solidarité du monde rural. Un accompagnement est proposé aux éleveurs impactés durant cette épreuve de leur vie professionnelle et personnelle.

Une détermination à représenter les agricultures et tous les agriculteurs

Porte-voix de la Profession, la Chambre s’attache à communiquer sur les métiers, les enjeux, les contraintes et les potentiels de l’agriculture. Dans la continuité des actions menées en 2020, le préfet a visité deux sites cette année. La Coopérative de Creully où les défis de l’agriculture biologique étaient au coeur des échanges. Après une explosion des ventes lors des premiers confinements, le tassement de la demande des consommateurs a alerté les marchés. Alors que la loi EGALIM imposera 20 % de produits bio en restauration collective à partir du 1er janvier 2022, la session de la Chambre d’agriculture du Calvados consacrait une table ronde à la thématique élargie des circuits courts.

Second rendez-vous donné au Préfet Philippe Court, les exploitants de la SCEA Haghebaert ont alerté les pouvoirs publics sur les enjeux de l’irrigation. La Chambre d’agriculture à travers l’OUGC** est l’interlocutrice unique des agriculteurs concernant les prélèvements d’eau pour l’irrigation de la Zone de répartition des eaux Calvados - Orne. Cette visite trouvait un écho particulier en cette fin d’année 2021, alors que se lançait le Varennes de l’eau. Trois ateliers ont été organisés par les antennes de la Chambre du Calvados, donnant lieu à une remontée des contributions lors d’une synthèse régionale le 16 décembre, en présence du Président de la Région Normandie.

Jean-Yves-Heurtin, Président - Anne de Sainte Marie, Directrice

À TÉLÉCHARGER

Dans l'Orne

Au service des agricultures de l'Orne

2021 aura constitué une année encore singulière :

  • Une année marquée par une forte variabilité climatique ayant contraint les travaux de saison et ayant impacté négativement (gel) et parfois positivement (herbe, maïs) les récoltes,
  • Une crise sanitaire encore impactante pour certains dans de l’économie et pour notre vie quotidienne mais, dont les accalmies de 2021 auront permis de reprendre certaines activités et manifestations,
  • L’attention croissante portée par les collectivités à l’approvisionnement alimentaire local de leurs concitoyens,
  • Le déploiement d’un plan de relance national et européen pour l’activité agricole notamment.

Dans ce contexte fait de crises conjoncturelles et de perspectives d’évolution à long terme, la Chambre d’agriculture s’est attachée, avec l’appui de son organisation mutualisée normande, à :

  • adapter son fonctionnement (distanciel, gestes barrière…) pour assurer une continuité des services habituels aux agriculteurs (les déclarations PAC, les prestations Mes Parcelles, ou les formations et groupes),
  • répondre de façon réactive aux besoins des agriculteurs sur la crise sanitaire ou sur les impacts climatiques de l’année,
  • travailler à l’adaptation des exploitations à moyen terme via les outils de conseil (Plan carbone, aides régionales au conseil) et les dispositifs d’accompagnement aux investissements (Plan de relance : bons Carbone JA, investissements pour l’autonomie protéique, la santé et le bien-être animal, la protection contre les aléas climatiques…).

Sur le plan politique, aux côtés de la profession, la Chambre s’est engagée sur plusieurs sujets à enjeu :

  • la gestion de l’eau avec notamment la contribution en fin d’année au diagnostic territorial du Varenne de l'eau et de l'adaptation au changement climatique,
  • la préservation du foncier agricole et la mise en place de la Compensation Collective Agricole pour préserver la valeur ajoutée générée sur nos territoires,
  • le portage d’une stratégie de développement ambitieuse et durable des énergies renouvelables d’origine agricole,
  • la prise en compte des aléas climatiques via la mobilisation du fonds calamités ou des aides MSA, ou dans l’application des règles des aides PAC.

Jean-Louis Belloche, Président - Xavier Berhault, Directeur

À TÉLÉCHARGER

Dans l'Eure

Au service des agricultures de l'Eure

Entre continuité et renouveau, 2021 se distingue avec 3 faits majeurs : la poursuite de la crise sanitaire et la nécessaire adaptation de nos activités, les aléas climatiques entre gel de printemps et été pluvieux avec leurs conséquences sur notre agriculture, et le lancement d’une offre de conseil technique régionale mutualisée avec les Chambres d’agriculture de Normandie.

La mobilisation des collaborateurs de la Chambre d’agriculture a permis de maintenir son service aux agriculteurs que ce soit à distance ou en physique avec des modalités adaptées. 2021 est une année riche en nombre de formations organisées, en réalisation de dossiers PAC et en accompagnement de porteurs de projets en diversification dans notre département.

Sur le plan local, la Chambre d’agriculture agit pour faciliter le déroulement et le développement de l’activité agricole, notamment à travers :

  • le soutien aux porteurs de projets de développement ou de création d’activité agricole qui font face à des oppositions locales,
  • la collaboration avec les élus des collectivités locales et les maires pour faciliter le dialogue entre agriculteurs et riverains avec, après la charte de bon voisinage en 2020, un travail en cours sur une charte de circulation des engins agricoles,
  • le travail aux côtés des services de l’État et des collectivités pour répondre aux incivilités et prévenir les risques liés à l’activité agricole.

La Chambre a ainsi oeuvré sur le terrain en proximité pour déminer des tensions entre agriculteurs et riverains en mobilisant les parties prenantes avec les maires et permettre un dialogue apaisé et une concertation constructive.

Nous avons poursuivi l’organisation de visites dédiées à l’agriculture comme lors du déplacement du Président de la République ou grâce à un tour des récoltes avec le Préfet de l’Eure en relais de l’opération #invitetonmaire qui a aussi découvert l’activité de déshydratation de luzerne à l’UCDV à Saussay la Campagne.

Sur le plan technique, les équipes de la Chambre ont continué à accompagner les agriculteurs, privilégiant l’animation collective au sein des GDA, sur du conseil technique, technico-économique ou stratégique. Nous avons aussi consolidé les groupes créés autour de l’agriculture de conservation, de l’agroforesterie et de l’agriculture biologique. Le dialogue avec nos collectivités locales est aussi initié autour des vocations agricoles de chaque territoire.

 

Gilles Lievens, Président - Stéphanie Raux-Brout, Directrice

À TÉLÉCHARGER