Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Préserver l'environnement > Bandes Ligno-Cellulosiques

Bandes Ligno-Cellulosiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Lutte contre l’érosion des sols, préservation de la ressource en eau potable, de la biodiversité…

Nombreux sont les enjeux environnementaux auxquels doivent répondre les agriculteurs.

Mais pourquoi ne pas essayer une solution « gagnant-gagnant » ? Où l’agriculteur qui s’engage dans la mise en place d’une action en tire également un bénéfice direct ?

C’est l’idée des Bandes Ligno-Cellulosiques, aussi appelées BLC.

Qu’est-ce qu’une BLC ?

Les BLC sont des cultures de plantes pérennes, à croissance rapide et à forte production biologique. Elles peuvent être exploitées pendant plus de 20 ans avec une récolte tous les 1 à 2 ans. Les espèces plantées sont par exemple du saule ou du miscanthus.

Une efficacité mesurée sur le terrain

L’AREAS (Association de recherche sur le Ruissellement, l’Erosion et l’Aménagement du Sol) a effectué des mesures pour valider l’efficacité des BLC sur la réduction des ruissellements et de l’érosion des sols.

L’herbe étant la meilleure solution pour lutter contre l’érosion, les résultats sont comparés à ce couvert.

Un frein aux écoulements et aux limons

La biomasse produite est valorisable dans diverses filières, telles que le paillage horticole, la production d’énergie et bien d’autres encore…
 

Le projet INNOBIOMA

Une priorité sur la Pointe de Caux

La Pointe de Caux (Seine-Maritime) est touchée par de multiples enjeux liés à la protection de la ressource en eau potable et à la lutte contre l’érosion des sols.

Ce territoire est concerné par divers zonages réglementaires et programmes d’actions agricoles associés. C’est pourquoi l’Agence de l’eau Seine-Normandie a décidé de concentrer son soutien financier sur ce secteur.

Pour mener à bien ce projet, l’Agence de l’eau Seine-Normandie a accordé à la Chambre d’agriculture et ses partenaires, un financement conséquent. Celui-ci s’élève à 70 % du budget total, soit près de 610 000 € sur les 3 ans du programme.

Les agriculteurs de cette zone ont bénéficié de 70 % d’aides pour la plantation de BLC. Mais les problèmes liés à l’érosion des sols touchent également le reste de la région.

Un accompagnement est donc aussi proposé aux agriculteurs qui le souhaitent, en dehors de la zone Innobioma.

De multiples partenaires engagés

Pilote du projet, La Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime a mené et coordonné les différentes actions. Elle a bénéficié de l’appui technique du CEDEN, de l’AREAS et de la Chambre d’agriculture de l’Eure.

Le Groupement d’Intérêt Environnemental et Économique (GIEE) Terre Eau Énergie 76 est quant à lui l’un des partenaires privilégié pour la mise en œuvre des actions par les agriculteurs.

Les différentes collectivités territoriales et en particulier les Syndicats de bassin versant, jouent également un rôle important en tant que relais et vecteurs de communication sur le terrain.

Des résultats concrets

Le programme Innobioma a été le point de départ du déploiement des Bandes Ligno-Cellulosiques sur la zone d’étude et plus globalement en Seine-Maritime. Il a permis de structurer la filière BLC.

Aujourd’hui, les principaux freins techniques et matériels ont été levés, pour une plantation et une récolte optimisées.
 

Le GIEE Terre Eau Energie 76 : acteur de la filière

Un groupe d’agriculteurs pionniers sur la thématique, s’est regroupé au sein de l’association : « Terre, Eau, Energie 76 », présidée par Emmanuel Palfray.

L’objectif est de permettre aux agriculteurs que se lancent dans les BLC, de se réunir et d’échanger sur leurs expériences, leurs acquis et leurs interrogations. L’association a obtenu le label GIEE en novembre 2015.

Les Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) permettent une reconnaissance officielle par l’Etat de l’engagement collectif d’agriculteurs dans la modification ou la consolidation de leurs pratiques en visant une performance économique, environnementale et sociale.

L’animation de ce groupe a été confiée à la Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime. Le GIEE Terre Eau Energie 76 est devenu un véritable acteur de la filière de valorisation des plaquettes de saules, puisqu’il est le signataire du partenariat avec la société Biocombustibles SAS.
 

À TÉLÉCHARGER

Les BLC vous intéressent ?

Vous rencontrez des problèmes d’érosion sur vos parcelles et vous êtes intéressé par la filière biomasse ?
Pourquoi ne pas en profiter pour planter des Bandes Ligno-Cellulosiques ?

Grâce au projet Innobioma, il existe aujourd’hui non seulement du matériel adapté pour la plantation et la récolte, mais aussi des filières de valorisation locales.

N’hésitez à faire appel à la Chambre d’agriculture.

Un conseiller vous apportera un appui pour définir et mettre en place votre projet.

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



En partenariat avec :