Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Diversifier son activité > Vendre ses produits > La logistique en circuits courts

La logistique en circuits courts

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Logistique en circuits courts : éléments de gestion et éventail de solutions

La logistique est un des sujets à du moment dans les circuits courts...et pour cause !

Souvent sous-estimée, elle a un poids économique et en temps conséquent au sein des exploitations.

Décryptage et propositions d'outils à votre disposition.

Logistique, de quoi parlons-nous ?

Si, de manière assez naturelle, au travers du terme logistique nous pensons au transport de marchandises, ce terme regroupe en réalité des tâches aussi variées qu’indispensables.

La logistique englobe la gestion et circulation des flux financiers, relationnels et physiques, de la ferme à la clientèle.

Ainsi, nous pouvons décomposer les différentes tâches de chaînes d’approvisionnement qui relèvent de la logistique dans l’organisation du producteur comme ceci :

Source : Projet Colcicca 2019

 

Une problématique sous-estimée

La logistique est un sujet récurrent quand il s’agit de circuits courts.

En Octobre 2021 une Rencontre régionale a eu lieu au Havre avec de nombreux acteurs du sujet.

Quelques éléments chiffrés (Olicoseine 2016-2018) :

Les opérations logistiques sont chronophages

  • Une exploitation passe en moyenne 8h par semaine à livrer, à raison de 3 moments dédiés à ces tâches chaque semaine.
  • En moyenne 16 points de vente sont livrés par les personnes enquêtées.
  • Ces éléments ne prennent que peu en compte les aspects de planification amont et logistique liée aux opérations liées à la production (transport des animaux à l’abattoir, gestion de la transformation des produits, etc.).

Les opérations logistiques sont coûteuses et souvent peu prises en compte

  • Les coûts logistiques représentent en moyenne 23% du chiffre d’affaires des producteurs (GABNOR, 2014), pour les enquêtes menées en Vallée de Seine ce coût était porté à environ 50% ; alors que l’idéal du coût logistique se situe aux environs de 10% du chiffre d’affaires.
  • 50% des agriculteurs enquêtés n’ont pas calculé leurs coûts logistiques, 25% l’ont fait de panière approximative.
  • Dans les enquêtes, 2 producteurs sur 3 ont des coûts de livraison supérieurs à 50% des recettes liées au trajet effectué.

Les coûts logistiques sont rarement intégrés au prix de vente

Les agriculteurs, au démarrage de leur activité en circuits courts ont tendance à négliger le coût du transport. Ils ne le répercutent pas sur les prix de vente et restent ensuite bloqués dans ce schéma. Les clients particuliers ou professionnels risquent alors de ne pas comprendre si les livraisons deviennent payantes (Source : Allocirco, 2015).

 


Quels prix pour quels circuits du point de vue du consommateur final ?

L’idéal pour le producteur est quand le consommateur vient à la ferme : il prend en charge le coût logistique (pas de préparation de commande, pas de livraison, paiement immédiat, pas de gestion de facturations, etc.).

Ainsi le prix devrait-il être plus faible pour le consommateur final à la ferme ? En pratique c’est rarement le cas : la différence entre prix public et prix professionnel majoré par l’intermédiaire est souvent au désavantage du consommateur final.

Cela est en partie dû à la non inclusion des coûts logistiques pour la livraison aux intermédiaires. De plus la vente à la ferme est chronophage pour des volumes incertains.

La fixation du prix est donc à faire en prenant en compte tous les facteurs.


 

 

Quels leviers pour améliorer votre gestion logistique ?

Aujourd’hui les solutions logistiques sont principalement portées sur le transport de marchandises (transport aval) et assez peu sur le transport amont

  • Limiter vos besoins en transport par :
    • Des tournées.
    • Le développement de la clientèle dans une aire géographique restreinte.
    • L’externalisation du transport.
    • La mutualisation.
    • Le passage par une plateforme/un hub.
  • Calculer vos coûts de transport/logistique, par exemple grâce à l’outil Logicout (n’hésitez pas à vous rapprocher de votre Chambre d’agriculture qui pourra vous appuyer dans son utilisation).
  • Intégrer ces coûts au prix de vente.
  • Identifier les liens entre stratégies commerciales et contraintes logistiques : Accepter de renoncer à certaines livraisons qui seraient faites à pertes, au profit de temps passé à essayer de trouver de nouveaux circuits.
  • Améliorer votre gestion des flux d’informations (prise de commandes, anticipation des besoins, facturation, etc.).
  • Vous coordonner avec les autres acteurs de la chaîne alimentaire (intermédiaires, collectivités, etx.).
  • Collaborer et mutualiser :
    • Co-voiturage de produits.
    • Partage de véhicule, main d’œuvre, …
    • Lieu de stockage commun …
  • Articuler circuits courts et circuits longs.
  • Mener une réflexion sur l’organisation du travail.
  • Favoriser l’interconnaissance des contraintes logistiques (en parlant, seul ou en collectif avec la restauration collective par exemple).

 

Quelques outils


► Calculer vos coûts logistiques et tester des tournées

 

► Pour des solutions de colivraison

→ Une bourse des transports locaux : vous y trouverez le réseau des producteurs colivreurs (6000) et des transporteurs professionnels (1000) qui transportent les produits locaux partout en France ; et cela que ça soit pour 2 cagettes ou 4 palettes, en sec en frais, en local ou au national !
→ Une carte de la communauté : en parallèle de chercher un transport, vous trouverez sur cette carte tous les débouchés qui achètent directement aux producteurs. Leurs contacts sont sur la carte, n’hésitez pas à les joindre directement !

→ Pour vous faire connaître
→ Pour trouver des solutions de mutualisation du transport et/ou de stockage

 

► Choisir la plateforme de vente en ligne adaptée à vos besoins

Outil d’aide à la décision crée par le RMT Alimentation locale.

 

Quelques exemples de réalisation

► Plateforme logistique 

MIL Perche - Association crée par des agriculteurs et des citoyens, pour augmenter la part de produits locaux dans la restauration collective et commerciale ainsi que dans les commerces de bouche.

► Organisation collective agricole

Le Collectif Percheron, qui livre des points de vente et consommateurs à Paris

► Grossistes - logisticiens

Alternoo - spécialisé dans les fruits et légumes en agriculture biologique, qui fixe les prix en concertation avec ses apportants et aide à la planification des cultures

► Interface de prise en charge du transport

Le chemin des mûres est en train de mettre en place une plateforme où les acteurs de la chaînes alimentaire de Normandie pourront enregistrer les produits qu’ils souhaitent livrer/commander.

L’algorithme prendra le relais pour mutualiser et optimiser le transport, qui sera effectué par des livreurs professionnels ou par de la co-livraison.

► Distributeurs automatiques de produits

Des distributeurs sont recensés sur www.produits-locaux-h24.com/ – Cela peut être une option de vente pour limiter les coûts logistiques, il est cependant nécessaire de choisir le bon emplacement et de proposer des produits qui correspondent à la demande client.

Votre Chambre d’agriculture peut vous appuyer dans votre projet. Nous allons organiser prochainement une visite de ferme avec distributeur automatique, pour être tenu au courant vous pouvez vous inscrire à la lettre d’information Actu Produits Fermiers.

► Organisation collective de producteurs avec système d’équivalences

Drive fermier du Ternois - Voir Fiche Equité : https://www.logicout.fr/couts/ressources/

Le collectif d’exploitants a mis en place un système d’équivalences pour les différentes tâches à réaliser (transport, permanences, etc.) permettant de gagner en souplesse : si un des membres est dans l’incapacité de réaliser une action il peut lui être suggéré d’en faire une autre équivalente.

► Magasin collectif avec répercussion du coût de livraison entre les producteurs

Le producteur local, chaque producteur paie une contribution annuelle au collectif, qui correspond au coût représenté par la vente de ses produits.

► Association de producteur qui commercialise auprès de professionnels

Le Box fermier, basé à proximité de Rouen cette association vend aux commerces de proximités et aux magasins spécialisés dans la vente de produits biologiques.

 

Avec le soutien du Département de l'Orne

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



NOS CONSEILS & FORMATIONS

Étude de marché

NOUVELLE ACTIVITÉ

Évaluez le potentiel commercial (débouchés, concurrence,...) de votre projet en circuit-court ou d’accueil à la ferme

Je découvre

Stratégie de vente et de communication

COMMUNICATION - VENTE

Optimisez votre communication et développez vos ventes

Je découvre

FORMATIONS

Je communique efficacement sur les réseaux sociaux pour promouvoir mon activité professionnelle