Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Agriculture biologique > Filières bio

Filières bio

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les conversions bio gardent un rythme soutenu en Normandie

Fin 2018, la région comptait 1 800 exploitations bio (+ 12 % / 2017) pour une surface totale engagée en bio de près de 94 000 ha (+ 10 % / 2017), dont 21 120 ha en conversion (- 11 % / 2017).

La part de SAU consacrée à l’AB atteint 4,8 % de la SAU normande (contre 4,3 % fin 2017).

La Normandie est la 9e région française, sur 13 régions métropolitaines, par le nombre d’exploitations conduites selon le mode de production biologique.

La taille moyenne de ces exploitations est de 52 ha.

L’orientation des exploitations normandes en agriculture biologique reste le reflet des productions traditionnelles de la Normandie :

  • élevage bovin (lait et viande), puis
  • céréales,
  • maraîchage et
  • fruits (dont pommes à cidre).

Viennent ensuite quelques ateliers diversifiés : poules pondeuses, brebis (quasi exclusivement pour la viande), volailles de chair, chèvres, plantes à parfum, aromatiques et médicinales, porcs, apiculture, fruits à coque…

Découvrez toute la typologie des exploitations bio en Normandie

 

Près de 800 opérateurs d’aval certifiés bio en Normandie

Fin 2018, la Normandie compte :

  • 566 entreprises de transformation notifiées bio (+ 11 % / 2017). C’est en Seine-Maritime qu’il y a le plus de préparateurs notifiés (149) et dans le Calvados que le développement est le plus important (+ 15 % d’entreprises notifiées bio entre 2017 et 2018).
  • 230 distributeurs notifiés bio (+ 35 % rapport à 2017). C’est en Seine-Maritime qu’il y a le plus de distributeurs notifiés (71) et dans l’Eure que le développement est le plus important (+ 72 % d’entreprises notifiées bio entre 2017 et 2018).

Tout savoir sur les filières bio en Normandie, avec l’Observatoire régional de l’AB en Normandie.

 

Focus sur les filières Céréales, oléagineux, protéagineux bio

En France, la filière des céréales, oléagineux, protéagineux bio poursuit son développement et accueille 1 700 producteurs spécialisés en grandes cultures bio en 2019. Les volumes de collecte ont largement progressé par rapport à la précédente campagne (+ 67 % au 1er mars 2020), en raison de conditions climatiques meilleures en 2019 qu’en 2018 où il y avait eu une forte sécheresse. Les demandes en alimentation humaine et animale continuent de croître sur tout le territoire national et confirment une volonté commune des acteurs de la filière de valoriser au mieux les productions françaises, aujourd’hui encore déficitaires.

En 2020, dans un contexte COVID-19, la relocalisation des productions pour une meilleure traçabilité et sécurisation des approvisionnements apparait encore davantage prioritaire. Dans le Grand Ouest, les enjeux rejoignent ceux observés au niveau national. Ainsi, pour sécuriser les revenus des producteurs et assurer un développement cohérent de la filière, il convient d’anticiper et de s’organiser pour produire des grandes cultures de qualité.

Retrouvez les conseils des réseaux professionnels bio ainsi que les attentes et besoins des organismes collecteurs et stockeurs du Grand Ouest pour la campagne 2020-2021.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



NOS CONSEILS & FORMATIONS

Conversion à la Bio

Vous souhaitez passer à l'agriculture bio ?

Nous établissons un diagnostic et une étude technico-économique de votre projet.

Je découvre

FORMATIONS

Je cultive les associations céréales et protéagineux adaptées à mes objectifs.

Je mets en œuvre le désherbage mécanique dans mon exploitation en AB, ou pour réduire les IFT de façon conséquente.

Je maîtrise les éléments clés pour conduire un élevage alternatif de poules pondeuses.

Je découvre des exploitations herbagères bretonnes atypiques et économes


LE SAVIEZ-VOUS ?

Témoignage d’agriculteurs qui ont fait ce choix


PUBLICATIONS

ACTUALITE

vendredi 09 octobre 2020

Une écimeuse Bio, un glanomètre sur smartphone, "ok éleveur" la plateforme dediée à l’élevage, et + encore, à découvrir sur place ou en live Youtube.

vendredi 25 septembre 2020

Concilier l’absence de charrue et le non emploi d’herbicide semble un pari difficile.

La porte ouverte Reine Mathilde du 10/09/2020 a apporté sa pierre à...

OBSERVATOIRE