Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Élevage > Porcins

Porcins

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Registre d'élevage porcins

Pièces à rassembler dans le cadre de la conditionnalité

La conditionnalité des aides PAC rend obligatoire depuis 2006 la tenue d'un Registre d'élevage. Pour vous aider, nous vous proposons en téléchargement ci-dessous des fiches à remplir par vos soins.

Pour chaque bande d'animaux, doivent être consignés les informations suivantes :

  • Mouvements des animaux.
  • Entretien et soins apportés aux animaux.
  • Alimentation des animaux (conserver les bons de livraison ou factures ou étiquettes décrivant la composition des aliments).

Combien de temps faut-il conserver les documents ?

Tous les documents ayant trait aux mouvements, aux soins et à l’alimentation doivent être conservés 5 ans suivant l’année de prise en compte de la dernière information enregistrée.

Identification porcine

Tout détenteur d’au moins un reproducteur porcin ou 2 porcs est concerné par la réglementation et est responsable de l’identification de ses porcs.

Le rôle de l’éleveur dans la traçabilité des animaux comporte plusieurs points : 

  • L'identification des exploitations et des sites d’élevage par un numéro unique, attribution faite par le service identification animale.
  • La déclaration d’activité qui correspond à la description de l’activité de chaque site d’élevage et de toute modification de ces sites à renvoyer à BDPORC.

Formulaire de déclaration d'activité en élevage porcin

  • Le marquage des porcins par un numéro propre au site d’élevage appelé "indicatif de marquage".
  • La tenue d’un registre d’élevage.
  • L'établissement d’un document d’accompagnement lors du transport de porcins.
  • La notification des mouvements des porcins auprès de la base de données nationale Bdporc dans les 7 jours suivant l'événement.

Identification des sangliers

L’éleveur est responsable de l’identification des sangliers, c’est à dire :

  • La déclaration de son activité et des sites d’élevage existants.
  • L’identification des marcassins au sevrage ou à la perte de la livrée avec l’indicatif de marquage du site d’élevage.
  • La vérification de l’identification des sangliers introduit dans l’élevage, et des animaux avant la sortie de l’élevage.
  • La tenue d’un registre d’élevage recensant notamment les naissances, les entrées et sorties de l’élevage.
  • La réalisation d’un document d’accompagnement suivant tout mouvement d’animaux.

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



PUBLICATIONS

ACTUALITE

jeudi 22 octobre 2020

Le prix du blé à 200 euros, un marché du colza en progression, des cours bas pour le pétrole et le GNR

Étude mensuelle de l'impact économique de cette crise, de...

mardi 13 octobre 2020

Le prix du porc a décroché dès le début de la crise du covid-19 et n’a pas profité de la sortie du confinement.

Il est resté stable durant l’été à un niveau...