Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Élevage > Porcins

Porcins

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Registre d'élevage porcins

Pièces à rassembler dans le cadre de la conditionnalité

La conditionnalité des aides PAC rend obligatoire depuis 2006 la tenue d'un Registre d'élevage. Pour vous aider, nous vous proposons en téléchargement ci-dessous des fiches à remplir par vos soins.

Pour chaque bande d'animaux, doivent être consignés les informations suivantes :

  • Mouvements des animaux.
  • Entretien et soins apportés aux animaux.
  • Alimentation des animaux (conserver les bons de livraison ou factures ou étiquettes décrivant la composition des aliments).

Combien de temps faut-il conserver les documents ?

Tous les documents ayant trait aux mouvements, aux soins et à l’alimentation doivent être conservés 5 ans suivant l’année de prise en compte de la dernière information enregistrée.

Identification porcine

Tout détenteur d’au moins un reproducteur porcin ou 2 porcs est concerné par la réglementation et est responsable de l’identification de ses porcs.

Le rôle de l’éleveur dans la traçabilité des animaux comporte plusieurs points : 

  • L'identification des exploitations et des sites d’élevage par un numéro unique, attribution faite par le service identification animale.
  • La déclaration d’activité qui correspond à la description de l’activité de chaque site d’élevage et de toute modification de ces sites à renvoyer à BDPORC.

Formulaire de déclaration d'activité en élevage porcin

  • Le marquage des porcins par un numéro propre au site d’élevage appelé "indicatif de marquage".
  • La tenue d’un registre d’élevage.
  • L'établissement d’un document d’accompagnement lors du transport de porcins.
  • La notification des mouvements des porcins auprès de la base de données nationale Bdporc dans les 7 jours suivant l'événement.

Identification des sangliers

L’éleveur est responsable de l’identification des sangliers, c’est à dire :

  • La déclaration de son activité et des sites d’élevage existants.
  • L’identification des marcassins au sevrage ou à la perte de la livrée avec l’indicatif de marquage du site d’élevage.
  • La vérification de l’identification des sangliers introduit dans l’élevage, et des animaux avant la sortie de l’élevage.
  • La tenue d’un registre d’élevage recensant notamment les naissances, les entrées et sorties de l’élevage.
  • La réalisation d’un document d’accompagnement suivant tout mouvement d’animaux.

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



PUBLICATIONS

ACTUALITE

lundi 19 avril 2021

Une infographie et les chiffres clés pour mesurer l'évolution de la Bio en Normandie à partir des dernières données disponibles pour chaque filière régionale bio.

 

vendredi 02 avril 2021

Un projet dédié à la sensibilisation au bien-être animal