Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Préserver l'environnement > Directive Nitrates > Réglementation reliquats d’azote

Réglementation reliquats d’azote

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Nombre de reliquats d’azote sortie hiver

La directive nitrates impose d’analyser chaque année au minimum 1 reliquat d’azote par exploitation ayant des parcelles en zone vulnérable (sauf si 100 % en prairie) :
→ l’analyse doit être réalisée sur 1 des 3 principales cultures présentes en zone vulnérable.

Si des parcelles sont situées en ZAR (Zone d’Actions Renforcées) des départements Calvados, Manche ou Orne : 
→ il faut y analyser 1 reliquat par tranche de 20 ha de culture concernée par la méthode du bilan prévisionnel :

  • blé,
  • orge,
  • colza,
  • maïs,
  • betterave,
  • avoine,
  • triticale,
  • seigle,
  • pomme de terre,
  • tournesol,
  • lin oléagineux.

Les changements en 2021

  • une analyse de reliquat peut être extrapolée aux autres parcelles de l'exploitation ayant même culture, même précédent et même profondeur de sol.
    Pour les parcelles où le reliquat ne peut pas être extrapolé, mais est nécessaire pour calculer la dose d’azote du plan de fumure prévisionnel, il faut :
    • soit analyser le reliquat,
    • soit attendre la synthèse annuelle (habituellement en mars).
  • les cultures biologiques (même en phase de conversion) ne sont plus en calcul avec méthode du bilan prévisionnel, elles sont désormais avec une dose d'azote "plafond" (arrêté GREN 2020).
    Pour une exploitation ayant des cultures et toute sa surface en bio, 1 seule analyse suffit (cf.cas 3, ci-dessous).

Cas particuliers et exemples

  1. Exploitation agricole dont toute la surface en zone vulnérable est en prairie :
    → pas d’analyse à faire
     
  2. Exploitation ayant moins de 3 ha en zone vulnérable :
    → pas d’analyse à faire
     
  3. Exploitation dont toute la surface en zone vulnérable est en culture à dose d’azote « plafond » (cultures biologiques y compris en conversion, légumes, vergers… liste complète dans le Guide de calcul des doses d’azote) :
    → 1 seule analyse à faire, même si des parcelles sont en ZAR. Dans ce cas particulier, l’analyse
    peut, au choix être :
    • un reliquat d'azote,
    • une analyse du taux de matière organique du sol ou de l'azote total du sol.
       
  4. Exploitation de 100 ha dont 18 ha est en ZAR dans le Calvados, la Manche ou l'Orne (18 ha = 1 tranche de 20 ha) :

    Si les parcelles en ZAR portent une des trois principales cultures présentes en zone vulnérable,
    → 1 reliquat effectué en ZAR suffit pour respecter à la fois les règles ZAR et zone vulnérable.

    Sinon, il faut réaliser 2 reliquats :
    • 1 en zone vulnérable sur une des 3 principales cultures
    • + 1 en ZAR sur une culture concernée par la méthode du bilan prévisionnel (blé, orge, colza, maïs, betterave, avoine, triticale, seigle, pomme de terre, tournesol, lin oléagineux).

Profondeur de prélèvement pour le reliquat

La profondeur de prélèvement recommandée pour le reliquat (arrêté « GREN » Normandie) est :

 

ProfondeurCulture
90 cmCéréale d’hiver, colza hiver, betterave
60 cmMaïs, tournesol, céréale de printemps, colza de printemps
45 cmPomme de terre, lin oléagineux

 

Si le sol est moins profond, s’arrêter à la profondeur maximale de prélèvement.

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



PUBLICATIONS

ACTUALITE

mercredi 07 avril 2021

Pour tous les contrôles techniques réalisés à partir du 1er janvier 2021, la durée de validité d’un contrôle positif passe de 5 ans à 3 ans.

mardi 23 mars 2021

Les campagnes Mesures agro-environnementales 2021 et 2022 sont des campagnes de transition dans l’attente de la prochaine programmation du Programme Régional de...


Renouveler son certiphyto

Il expire dans moins de 12 mois ?

Il est temps de penser à son renouvellement

Je le renouvelle

FORMATIONS

Je souhaite m'initier aux produits de bio-contrôle de l'usage à la fabrication.

Je souhaite de former sur la fabrication et l’utilisation des produits fermentés.

Je mets en œuvre le désherbage mécanique dans mon exploitation en AB, ou pour réduire les IFT de façon conséquente.