Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Cultures > Fertilisation > Reliquat d'azote en sortie hiver

Reliquat d'azote en sortie hiver

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Faites des économies en apportant la bonne dose d'azote à votre sol

La méthode : l'analyse de reliquat d'azote en sortie d’hiver

Il est indispensable d’ajuster les apports d’engrais azotés aux besoins des sols et des cultures.

Faites une analyse de reliquat entre le 15 janvier et fin février avant le premier apport d’azote.

A quoi sert une analyse de reliquat d’azote ?

La dose d’azote nécessaire à vos céréales, colza ou maïs entre autres se calcule par la méthode du bilan.

► Les apports doivent couvrir la différence entre les besoins de la culture et les fournitures d’azote par le sol.

L’estimation de la quantité d’azote présente dans le sol est délicate. Elle varie fortement d’une année sur l’autre et d’une parcelle à l’autre.
Elle dépend notamment des excédents restants dans le sol après la culture précédente et de l’importance de la minéralisation. Il convient donc de vérifier la quantité réelle d’azote restante dans le sol pour apporter suffisamment d’azote à votre culture, sans pour autant fertiliser en excès.

Attention : selon les dispositions de la directive nitrate, tout exploitant avec plus de 3 ha en zone vulnérable (sauf systèmes «tout herbe») doit réaliser chaque année un reliquat d’azote en sortie d’hiver, sur une parcelle pour une des trois cultures principales (en termes de surface) exploitées en zones vulnérables.
Pour les parcelles situées en Zone d’Actions Renforcées (ZAR), consultez la fiche du département concerné.

Où ?

Dans une zone homogène de la parcelle. Evitez les bords de parcelles ou les anciens tas de fumier.
Les reliquats varient au sein d'une même parcelle. Il est donc préférable de prélever dans un endroit représentatif plutôt que de prélever un peu partout sur la parcelle. Le lieu de prélèvement peut être repéré au GPS ce qui permet de revenir au même endroit les années suivantes. 

Quand ?

En janvier ou février et avant le 1er apport d’azote, sinon la mesure sera faussée. A cette époque de l’année, la teneur du sol en nitrate est assez stable car le drainage de l'eau dans le sol se termine et la minéralisation du printemps n’a pas encore repris.

Comment ?

Prélever 15 échantillons de terre sur chaque horizon (0-30 cm ; 30-60 cm et 60-90 cm) selon la profondeur de votre sol (maximum 60 cm pour les cultures de printemps sauf la betterave).
Pour chaque horizon, bien mélanger les échantillons et les mettre dans un sachet à placer au réfrigérateur ou au congélateur pour bloquer la minéralisation.
Les échantillons doivent être envoyés au laboratoire le plus rapidement possible surtout s’ils ne sont pas congelés.

Attention : pour connaître réellement la quantité totale d’azote disponible et savoir où se situe l'azote dans le profil, il est important de prélever sur toute la profondeur de votre sol (si possible jusqu’à 60-90 cm en culture d’hiver et betterave) et de ne pas se limiter au premier horizon .

Les résultats

Le résultat d'analyse présente la quantité d'azote nitrique (= nitrates, N-NO3) et ammoniacal (N-NH4) sur les différents horizons.
La plante est potentiellement capable de prélever la quantité d'azote nitrique mesurée sur l'ensemble des horizons colonisés par les racines (0-90 cm dans la plupart des cas).
C'est donc cette valeur qui est à intégrer dans la méthode du bilan.

L'azote ammoniacal est un indicateur. Lorsqu'une analyse révèle plus de 20 kg/ha d'azote ammoniacal (N-NH4) dans le 1er horizon, soit l'échantillon a été mal conservé, soit il y a eu un apport d'azote récent ou encore des conditions climatiques particulières.

Pour rappel : l’azote ammoniacal se transforme dans le sol en azote nitrique qui peut être ensuite valorisé par les plantes.
 

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



NOS CONSEILS & FORMATIONS

Renouveler son certiphyto

Il expire dans moins de 12 mois ?

Il est temps de penser à son renouvellement

Je le renouvelle

FORMATIONS

Je souhaite m'initier aux produits de bio-contrôle de l'usage à la fabrication.

Je souhaite de former sur la fabrication et l’utilisation des produits fermentés.

Je mets en œuvre le désherbage mécanique dans mon exploitation en AB, ou pour réduire les IFT de façon conséquente.

Je désire choisir des alternatives utilisables dans mes parcelles sans mettre en danger la protection de celles-ci.