Vous êtes ici : Accueil > Conseils et services > Produire (Thématiques) > Agriculture biologique > Production lait bio > Accès extérieur veaux bio

En bio, les veaux doivent avoir un accès à l’extérieur

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’article 10, paragraphe 4 du règlement 889/2008, relatif aux règles applicables concernant les conditions de logement des animaux en AB, stipule que des surfaces minimales pour les espaces intérieurs et les espaces de plein air sont à respecter.

Ces surfaces, ainsi que les autres caractéristiques concernant les bâtiments, en fonction des différentes espèces et types de production, sont précisées dans l’annexe III du même règlement (voir tableau ci-dessous) :

 

Bovins et équidés
reproducteurs et
d’engraissement

A l’intérieur
(superficie nette dont
disposent les animaux)

A l’extérieur
(aire d’exercice à l’exclusion
des pâturages)

Poids vif minimal (kg)

m2 / tête

m2 / tête

Jusqu’à 100

1,5

1,1

Jusqu’à 200

2,5

1,9

Jusqu’à 350

4,0

3

Supérieur à 350

5 avec un minimum de 1 m2 / 100 kg

3,7 avec un minimum de 0,75 m2 / 100 kg

 

Annexe III du RCE n°889/2008 : Superficies minimales intérieures et extérieures et autres caractéristiques concernant les bâtiments en fonction des différentes espèces et types de production.

 

Cela signifie que, lorsque les conditions météorologiques le permettent (autrement dit, durant la période de PACAGE d’avril à octobre environ), tous les veaux doivent avoir un accès à une aire d’exercice extérieure (découverte en partie ou totalement) et ce, dès le plus jeune âge.

Le non accès des veaux à une aire d’exercice extérieure donne lieu à des écarts / sanctions de la part des OC. Des précisions seront apportées par l’INAO concernant les modalités d’application de ce point règlementaire (définition de « plus jeune âge », définition d’une « aire d’exercice extérieure »…)

Comment s’adapter ?

C’était le thème de la journée technique du 17 septembre 2020 qui s’est tenue à Saint Amand dans la Manche. Environ 50 agriculteurs ont pu profiter de retours d’expériences et de témoignages sur l’adaptation de l’élevage des veaux en matière de logement. Voici les pistes abordées :

 

Puis-je adapter ma nurserie actuelle ?

C’est la première question que l’on se pose. Pour y répondre, les bonnes questions à se poser :

  • Puis-je ouvrir la nurserie actuelle par un côté ?
  • Cette ouverture me permettra-t-elle une exposition Est / Sud-Est pour de bonnes conditions d’élevage ?
  • Comment puis-je récupérer les effluents de la partie découverte ?
  • Où vais-je abreuver les veaux : dehors ou dedans ? Et quelles adaptations sont nécessaires ?
  • Dois-je faire un permis de construire en cas de terrassement ?

Cette réflexion peut être complexe et coûteuse. N’hésitez pas à consulter un conseiller du service Bâtiment pour vous accompagner.

 

Je passe aux igloos

Sortir les veaux ne signifie pas toujours les mettre à l’herbe. De nombreux élevages optent désormais pour des igloos collectifs. Souvent moins coûteux qu’une reconstruction de nurserie, ces igloos, doivent être placés sur un sol bétonné avec récupération des eaux brunes. Les éleveurs observent souvent une amélioration de la santé des animaux par rapport aux nurseries traditionnelles. L’abreuvement au seau ou au milk-bar se fait généralement dehors, bien que certains éleveurs aient pu couvrir la zone d’alimentation.

Je mets les veaux à l’herbe

Plus en rupture, la mise à l’herbe des jeunes veaux peut surprendre. Pourtant, les animaux s’adaptent bien à l’extérieur, broutant même assez vite l’herbe. Un tel dispositif nécessite toujours une proximité de la parcelle par rapport à la laiterie, des clôtures renforcées et un abri à prévoir en cas de grosses intempéries.  Idéalement, il faut prévoir un espace assez grand ou des paddocks tournants, pour favoriser la consommation d’herbe.

Et pourquoi pas des vaches nourrices ?

Enfin, la délégation de l’abreuvement peut se faire grâce à des vaches laitières nourrices qui allaitent entre 2 et 3 veaux. Dans ce cas, le travail de l’éleveur est allégé mais sa présence reste indispensable pour garder un contact fréquent auprès des animaux afin de garder la docilité.

 

Élever ses veaux simplement et dans le respect du bien-être animal

Depuis plusieurs années et notamment depuis le début de ma conversion en agriculture biologique (2016), je cherche à produire du lait bio le plus simplement et le plus naturellement possible.

Mon exploitation, assez groupée, me permet de conduire un système très herbager et pâturant. Je veux que les vaches mangent un maximum d’herbe à la pâture. C’est pourquoi j’ai calé mes vêlages sur 2 périodes de l’année (printemps et automne) pour optimiser le pâturage au moment de la pousse de l’herbe et produire du lait toute l’année, comme le souhaite ma laiterie.

 

> Lire le témoignage complet

Témoignage de David BARBOT – EARL de l’Epannerie, agriculteur à Saint Amand (50)

Vous souhaitez en savoir plus ?

En cas de besoin, de projet, contactez-nous. 

Un conseiller à proximité peut vous aider.



NOS CONSEILS & FORMATIONS

Conversion à la Bio

Vous souhaitez passer à l'agriculture bio ?

Nous établissons un diagnostic et une étude technico-économique de votre projet.

Je découvre

FORMATIONS

Je cultive les associations céréales et protéagineux adaptées à mes objectifs.

Je mets en œuvre le désherbage mécanique dans mon exploitation en AB, ou pour réduire les IFT de façon conséquente.

Je maîtrise les éléments clés pour conduire un élevage alternatif de poules pondeuses.

Je découvre des exploitations herbagères bretonnes atypiques et économes

NEWSLETTER

Restez connecté

Inscrivez vous pour recevoir chaque trimestre l'essentiel bio en Normandie

 

Dernère édition


PUBLICATIONS

ACTUALITE

lundi 21 décembre 2020

Nouvelle édition pour connaître les caractéristiques majeures de l’agriculture normande, filière par filière, de la production à la transformation en 2019.

vendredi 04 décembre 2020

L’entrée en application du nouveau règlement bio a été reportée au 1er janvier 2022, alors qu’elle était initialement prévue pour janvier 2021.

Présentation des...